Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Bonjour, je me présente je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪

Summer A. Ross
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 141
∞ arrivé(e) le : 15/03/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1076-summer-l-inverse-
✽ Lun 17 Mar - 11:09

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
Elle n'aurait pas du en attendre de trop de son "père". Il l'avait ignoré depuis tant d'années, comment avait-elle pu espérer qu'il lui ouvrirait sa porte à bras ouverts ? Il se fichait de la mort de sa mère, il voulait juste que son passé soit derrière lui, tout oublier. Elle était là, dans les rues de Sydney, en train de réfléchir à quoi faire... La vie ne semblait pas vouloir d'elle. Puis elle se rappela de cette adresse qu'elle avait noté. Celle de sa soeur, enfin demi-soeur. Elle marcha longtemps, se perdit une dizaine de fois et demandant son chemin à des passants elle réussit enfin à trouver l'appartement. Heureusement qu'en Australie, ils parlaient anglais tout comme en Amérique... Elle chercha le nom, sonna puis attendit qu'on lui ouvre. Elle s'appelait Scarlett. Elle espérait juste qu'elle n'était pas en colocation et que ce serait bien elle qui ouvrirait. Si elle devait raconter son histoire trois fois dans la même journée, elle finirait par exploser. Elle entendit enfin le petit clic d'ouverture de la porte automatique. Elle poussa la porte et croisa son regard dans la vitre. Elle était dans un piteux état. Toutes ses affaires avaient fini à la vente pour payer son billet d'avion. Il ne lui restait plus que ce gros manteau fourré. Cela faisait des mois qu'elle n'avait pas connu le confort d'un bon lit. Ses traits étaient tirés au possible. Sans mentir, on aurait facilement pu l'associer à une SDF. Elle se demandait comment on avait pu lui ouvrir en la voyant comme ça...

Elle était désormais devant la porte, son ventre la tortillait. Elle devait faire bonne impression, difficile à faire quand on ne ressemblait à rien. La porte s'ouvrit enfin, elle colla un sourire apaisant sur son visage. La fille en face d'elle était blonde et n'avait que très peu de ressemblance avec Summer. Elle se demanda si c'était bien elle. « Scarlett ? Je m'appelle Summer, je suis ta demi-soeur. » Elle avait sorti les mots de but en blanc, elle se fichait du choc que cela pourrait produire envers elle. Elle voulait juste s'assoir, manger correctement et qu'on l'accepte enfin quelque part. Si elle refusait de la laisser rester ici, elle n'avait plus aucune option que recommencer sa vie dans la rue et repartir de zéro.

(c) sweet.lips
Scarlett P. Crane
I AM PROUD TODAY AND TOMORROW
avatar
∞ messages : 320
∞ arrivé(e) le : 14/03/2014
∞ Grain de sable : 16


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1034-with-the-lights-o
✽ Mar 18 Mar - 9:29

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
T'adorais les grasses mat', ce matin personne ne t'attendais au cabinet d'avocat pour lequel tu bossais à mi-temps, et tu ne devais voir le groupe que cet après midi. Bref, ce matin, t'allais pouvoir glander à l'appart, en espérant ne pas tomber sur Lenon, ces derniers temps tes hormones te chauffaient un peu trop quand vous étiez dans la même pièce. Et ton credo, c'était : ne lui montre pas tes sentiments, c'est ton meilleur pote... Mais manque de bol, ta grasse mat' avait était écourtée par la sonnerie de ton portable, t'avais entrouvert les yeux, te saisissant de ton portable sur la table de chevet. Ton père. Il pouvait attendre... Il t'appelais sûrement pour te prendre la tête concernant ton groupe, autant dire que t'avais pas envie de ça se matin. T'avais juste envie de te détendre. Tu te retournais dans ton lit avec le désir profond de rejoindre ce cher Morphée... Mais t'avais beau te retourner, cet abruti de dieu du sommeil ne voulait plus de toi. Tu décidais à te lever, traînant des pieds, avec pour principal but, aller te prendre un café et retourner dans ta chambre. Taylor était affalée dans le canapé, les yeux rivés sur la télé, avec la tête de déterrée qu'on pouvait avoir après une soirée un peu trop alcoolisée. Il faut dire que la veille avec les filles, vous étiez sorties et autant dire que le retour en taxi avait été mémorable... « Hey Taylor, bien dormi ? » Pour toute réponse elle leva la main vers toi, te faisant comprendre que ce matin elle aurait autant de conversation que le chien du voisin... Au moins t'étais fixée !

Tu te fis ton café et retournais dans ta chambre pour vérifier ton compte twitter, facebook et mettre un peu à jour l'actualité du groupe, répondre à tes fans, le truc que t'avais jamais vraiment le temps de faire en général. Mais au bout de dix minutes, t'entends la sonnerie de l'interphone, coupé par Taylor... Ca devait sûrement être l'un de nos autres colocs qui avait oublié ses clefs, à coup sur... Tu t'en occupais pas vraiment jusqu'à ce qu'on toque à la porte... «  Scarrr !  Va ouvrir !  Jsuis franchement pas en état ! » Entends tu gueuler du salon. Elle était sérieuse là ? Elle avait juste à bouger son joli ptit cul jusqu'à la porte... Mais voyant qu'elle ne daignait pas se lever, tu finis par aller ouvrir la porte... «  Tu fais chier Taylor... » Dis-tu à l'intention de l’intéressée. Tu te retrouves face à une petite blonde, ouais, elle est surement là pour Lenon... T'as une furieuse envie de lui claquer la porte au nez, mais heureusement la nana en face de toi se met à parler : « Scarlett ? Je m'appelle Summer, je suis ta demi-soeur. » . WTF ? Tu sens le sol se dérober sous tes pieds, c'est quoi ce délire ou est la caméra cachée ?  T'entends que Taylor est en train de bouger derrière toi. Mais tu sais pas quoi dire. Tu penses rapidement à l'appel de ton père que tu viens de refuser. Tu vas passer pour une débile si tu n'en places pas une, mais tu sais pas quoi dire. Faut que tu mettes ça au clair... «  Summer... Je... Tu veux entrer ? Je pense qu'on doit parler... » Ouais, même si tu as un caractère de merde, tu peux être un peu moins con que d'ordinaire quand tu veux. Tu ouvres la porte en grand : lui faisant signe de rentrer. En même temps, elle a l'air complètement paumée cette gamine et elle semble sortie de l'école de la rue. T'as un cœur, tu peux pas la laisser comme ça. « Tu as dix minutes pour m'expliquer la situation... Si jamais t'es pas convaincante, je risque de perdre légèrement patience. Tu es prévenue. »

(c) sweet.lips
Summer A. Ross
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 141
∞ arrivé(e) le : 15/03/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1076-summer-l-inverse-
✽ Sam 22 Mar - 11:15

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
Summer avait imaginé bien des scénarios. Une porte qui se claque. Un coup de fil au poste de police. Une soeur qui l'enlace comme si elles se connaissaient depuis toujours... Scarlett était là, devant elle. Elle n'avait pas pensé qu'elle ressemblerait ça. Elle pensait se trouver plus de points communs physiques avec elle, mais après tout ce n'était que sa demi-soeur. Elles devaient toutes les deux avoir hérité beaucoup de leur mère respective. «  Summer... Je... Tu veux entrer ? Je pense qu'on doit parler... ». Elle semblait accueillante et compréhensive. Summer se sentit à l'aise. Elle entra dans la pièce, plusieurs affaires étaient étalées... Ils devaient être beaucoup plus que prévu dans cet appartement. Une jeune fille était assise sur le canapé. Elle évita les questions trop hâtives, préférant se focaliser sur le but de sa venue : convaincre Scarlett de la laisser habiter ici. « Tu as dix minutes pour m'expliquer la situation... Si jamais t'es pas convaincante, je risque de perdre légèrement patience. Tu es prévenue. » Son ton avait changé du tout au tout. Elle ne comprenait pas se changement si soudain. Mais elle comprenait, elle comprenait même très bien ce qu'elle pouvait ressentir. Elle regarda une dernière fois autour d'elle avant de s'assoir. Si on lui donnait l'occasion de faire de cet endroit son logement provisoire, elle vivrait donc dans un palace. Après n'avoir connu que la misère de son appartement clandestin et les vols depuis près de deux ans, le confort qui s'étalait là, devant elle, ne pouvait être qu'un signe de bienvenue. « Je me permets de m'assoir... Ca risque d'être un peu long... » Elle ne savait par où commencer, son histoire était tellement longue et elle n'était pas encore sûre de certains points, les derniers, ceux qu'elle venait tout juste de découvrir, dont son père et Scarlett faisait parti d'ailleurs. « Je vais essayer de résumer, on aurait peut-être l'occasion d'en reparler. » Elle prit une grande inspiration. Elle regarda Scarlett dans les yeux puis, jugeant cette situation embarrassante, baissa le regard et commença son récit. « J'habitais Seattle, aux Etats-Unis avec ma mère, mon père était mort quand j'étais encore une enfant. Il y a deux ans, j'ai perdu ma mère. J'ai du arrêter les cours, j'avais plus un sous. Je ne trouvais pas de travail. J'ai commencé à squatter là où je pouvais, à voler pour gagner ma vie, à vandaliser pour me défouler. Puis le notaire de ma mère m'a retrouvé, il voulait qu'on parle héritage tu vois ? Sauf qu'il ne restait presque rien. Et il m'a appris quand plus je devrais partager, parce que mon père n'était pas mort, parce que ma mère m'avait menti. Et cet homme n'est autre que ton père aussi, ça je ne l'ai découvert qu'un peu plus tard, et il me l'a confirmé quand il m'a jeté dehors il y a quelques heures. »

Elle n'arrivait pas à croire que tout ça lui était arrivé, que ça constituait sa vie. Elle espérait de tout coeur qu'elle la croirait. Elle représentait sa dernière chance, dernière lueur d'espoir. Elle se mettrait à genou si elle le pouvait pour ne pas retourner dans sa vie d'enfer. Elle promettrait de faire tous les efforts du monde pour arrêter sa vie clandestine. Plutôt mourir que de passer un mois de plus dans la rue, pourvu que Scarlett l'ait compris.

(c) sweet.lips
Scarlett P. Crane
I AM PROUD TODAY AND TOMORROW
avatar
∞ messages : 320
∞ arrivé(e) le : 14/03/2014
∞ Grain de sable : 16


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1034-with-the-lights-o
✽ Dim 30 Mar - 14:27

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
Depuis que ton frère était parti, tu n'avais pas vu le temps passer... T'avais un peu mis ta famille entre parenthèse pour te consacrer uniquement à ton groupe, les Black Velvet. Plus les années passaient, plus ton groupe faisait entendre parler de lui, plus ton père te prenait la tête à ce sujet. Ton père rêvait pour toi d'une vie rangée, presque parfaite, un bon boulot d'avocat, mais toi, t'avais toujours été une rêveuse, un peu trop sûre d'elle, la tête perchée dans les nuages. Tu voyais bien entendu ta famille, oui, mais beaucoup moins qu'avant pour éviter les prises de tête. Ta mère avait toujours été de ton coté pourtant... Désormais les Black Velvet était connus partout en Australie, t’enchaînais les concerts, et une tournée était en train d'être discutée avec votre manager. Des étoiles t'en avais plein les yeux. Ta vie n'était peut être pas exemplaire, encore moins ordinaire, mais tout était parfait.

Et voilà que débarque dans ta vie une petite tête blonde nommée Summer dont tu ne connaissais même pas l’existence il y a de ça dix minutes. T'as l'esprit qui s'embrume, tu n'es plus sure de tout comprendre. T'es foutrement perdue ma Scar... Tu la laisses rentrer, après tout, si c'est un canular qui vient de l'un de tes colocs... Sait on jamais ! Au fond de toi, c'est ce que tu espères. T'imagines mal ton père faire cocu ta mère. Non, c'est impensable. Ton père est trop droit, trop... Et son appel alors ? T'as peur de trop penser. Que ton foutu cerveau ne finisse par exploser. En face de toi, Summer prend place dans l'appart, et tu te dis qu'elle semble complètement paumée la gamine... On dirait que ça fait bien trois mois, qu'elle n'a pas mis les pieds dans un cocon comme notre appart. « Je me permets de m'assoir... Ça risque d'être un peu long... ». «  Pas de soucis. Tu veux boire quelque chose avant de commencer ? ». sans attendre sa réponse , tu sors deux verres. T'as envie d'un verre de vodka pour te donner du courage, parce que là t'en a foutrement besoin. Mais tu t’abstiens pour garder la mémoire vive. « Je vais essayer de résumer, on aurait peut-être l'occasion d'en reparler. » «  Vas y, lances toi ! Va droit au but. » t'essayes de l'encourager, et soudain, t'as l'impression que le monde te tombe sur la tête quand tu entends son explication. Tu deviens plus blanche que la peau des fesses d'un bébé. Pauvre Scar. Pauvre Summer.

« J'habitais Seattle, aux États-Unis avec ma mère, mon père était mort quand j'étais encore une enfant. Il y a deux ans, j'ai perdu ma mère. J'ai du arrêter les cours, j'avais plus un sous. Je ne trouvais pas de travail. J'ai commencé à squatter là où je pouvais, à voler pour gagner ma vie, à vandaliser pour me défouler. Puis le notaire de ma mère m'a retrouvé, il voulait qu'on parle héritage tu vois ? Sauf qu'il ne restait presque rien. Et il m'a appris quand plus je devrais partager, parce que mon père n'était pas mort, parce que ma mère m'avait menti. Et cet homme n'est autre que ton père aussi, ça je ne l'ai découvert qu'un peu plus tard, et il me l'a confirmé quand il m'a jeté dehors il y a quelques heures. ». Comment, comment réagir ? Tu tentes de garder le contrôle de toi même, même si au fond t'as envie de gueuler sur ton père, ou de fondre en larmes... Tu regardes Summer, elle a l'air sincère, même plus que ça... Sa vie avait été un enfer, pauvre gamine... Mais qu'est ce qu'elle attendait de toi ? T'en sais rien... Tu n'as jamais su réagir pendant ce genre de situation. Putain. Tu aurais du restée couchée ce matin. Tu essayes de vider ton esprit pour pouvoir parler, t'essayes de paraître sûre de toi, mais autant dire que t'es complètement décomposée. «  Et... Et maintenant tu vis ou ? Je veux dire... tu as un appart ? Quelque chose ? Tu sais ou aller … Et attends... je ne comprends pas, tu as quel âge ? ». Ça fait beaucoup de questions, mais t'as besoin de les poser pour te rassurer. Ta vie n'a jamais été super facile, mais là, tu te sens sombrer. Ton père. Beau connard.

(c) sweet.lips
Summer A. Ross
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 141
∞ arrivé(e) le : 15/03/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1076-summer-l-inverse-
✽ Sam 5 Avr - 16:29

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
Summer se demandait s'il y avait d'autres personnes dans cette famille. Une belle-mère ? Un demi-frère ? Une autre demi-soeur ? Soudain l'envie de recréer quelque chose parmi eux pourrait peut-être être envisageable. Elle avait toujours vécu seule ou avec sa mère. A l'idée d'un petit cocon familial, ses poils se hérissèrent. C'était trop d'imaginer ça. Elle se voyait déjà autour d'une table, parlant des soucis de la vie, des banalités, de la météo avec des personnes qu'elle connaitrait par coeur... Elle ne devrait pas s'imaginer autant et pourtant... La voix de Scarlett la tira de ses rêveries.
« - Et... Et maintenant tu vis ou ? Je veux dire... tu as un appart ? Quelque chose ? Tu sais ou aller … Et attends... je ne comprends pas, tu as quel âge ? »
Cela faisait beaucoup de questions d'un coup. Summer se revoyait dans un poste de police avec des questions quasi similaires. Nom, Age, Domicile, la question fatidique... Elle pourrait revoir ce grand flic qui l'avait empoignée et collée contre le mur quand elle avait refusé de répondre. Elle ressentait son haleine qui lui hurlait de coopérer. Et elle avait encore réussi à s'en tirer, comme toujours, avec de simples regards. Il avait éloigné son visage du sien avant de la rassoir. Elle n'avait répondu qu'aux questions qu'elle désirait. Son visage apeuré d'enfant l'avait sauvée plus d'une fois, elle ignorait comment cela était possible, mais c'était arrivé. Les choses avaient bien changé, avaient bien évolué depuis.
« - Je viens juste d'arriver, l'avion a atterri dans la matinée. Je pensais aller j'ai mon.. ton... enfin notre père mais les choses n'ont pas tourné comme je l'aurai voulu. J'ai 20 ans, pourquoi ? »
Elle ignorait quel âge pouvait avoir Scarlett. Elle lui aurait donné un peu plus qu'elle mais pas tant que ça. Comment sa mère avait pu sortir avec quelqu'un ayant déjà une vie ? Si seulement elle pouvait être là pour lui demander... Elle se rappelait son doux visage réconfortant. Qu'était-elle devenue ? Elle ne lui faisait pas honneur, c'était le moins qu'on puisse dire. Elle n'avait plus aucune situation. Plutôt mourir que de recommencer sa vie à Sydney comme celle qu'elle avait vécue seule à Seattle.
« - En fait, après avoir été mise à la porte par lui... Il m'a donné cette adresse et je pensais que je pourrais peut-être tenter ma chance ici. Tu es mon dernier espoir... Mais je ne voudrais pas déranger, à en croire la personne sur le canapé vous semblez être déjà plusieurs. »
Elle arrivait là comme une fleur sans penser aux conséquences. Elle bousculait la vie de plus d'une personne. Mais c'était pour recommencer la sienne, on ne pourrait pas lui en vouloir, pas après avoir raconté son histoire. Elle regarda autour d'elle. Cet environnement ne lui correspondait pas. Elle n'aurait jamais dû venir ici. C'était une erreur. La vie avait été trop moche avec elle, elle avait espéré pouvoir la modifier. Raconter tout ça avait du faire un effet de choc sur son père, qui devait être autant au courant qu'il avait une autre fille qu'elle ne savait que son père était vivant à l'époque. Un effet de choc sur sa soeur, qui ignorait tout de l'histoire, la liaison, l'enfant... Elle n'aurait jamais dû s’immiscer dans leur vie. Elle se leva et remit son manteau qu'elle avait soigneusement posé sur le dossier de sa chaise. Il était sale, il empestait autant que la mort. Depuis combien de temps le trainait-elle avec elle ? Déjà quelques années...
« - Je ferai mieux de m'en aller. »  

(c) sweet.lips


Spoiler:
 
Scarlett P. Crane
I AM PROUD TODAY AND TOMORROW
avatar
∞ messages : 320
∞ arrivé(e) le : 14/03/2014
∞ Grain de sable : 16


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1034-with-the-lights-o
✽ Dim 27 Avr - 21:00

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
Tu commences à paniquer Scar... C'est plus fort que toi, mais t'évites de le montrer, un trait de caractère que tu tiens de ton père, cet éminent et fortuné psychiatre dont tu as toujours cru que la vie avait été un long fleuve tranquille... Si tu avais su que ton père avait un cadavre dans le placard. Non c'était juste inimaginable, jusqu'à aujourd'hui... Comment ? Comment était-ce possible ? La vie de Clarence Crane avait toujours été réglée comme du papier à musique, t'en connaissait les moindres détails.. Apparemment, c'est pas pour te démoraliser, mais jusqu'à maintenant tu faisais fausse route. Tu te passes une main dans les cheveux, attendant une réponse de la jeune femme en face de toi, qui crève tout bonnement de sincérité. « - Je viens juste d'arriver, l'avion a atterri dans la matinée. Je pensais aller j'ai mon.. ton... enfin notre père mais les choses n'ont pas tourné comme je l'aurai voulu. J'ai 20 ans, pourquoi ? » Tout s'explique ! 20 ans... 5 ans de moins que toi, tu te souvenais des photos dans l'album photo familial, ces 6 mois que ton père avait passé aux États-Unis, pour parfaire sa notoriété sur le territoire américain... Tout coïncidait.... Les pièces de puzzle s'imbriquaient les unes aux autres, et tu te rends compte que tout est possible. Elle est blonde, tout comme toi, mais les ressemblances physiques s'arrête là, quoiqu'en y regardant bien, vous avez toutes les deux  le nez de votre père... «  Papa... Papa a passé 6 mois aux États-Unis il y a un peu plus de 20 ans. Tout coïncide... » Tu murmures, et tu te mets à faire les cents pas dans la cuisine. Tu as une envie de hurler, comme si ta vie n'était pas assez bordélique comme ça. Cependant, ta demi sœur continue sa narration et toi, tu reportes ton attention sur elle. « - En fait, après avoir été mise à la porte par lui... Il m'a donné cette adresse et je pensais que je pourrais peut-être tenter ma chance ici. Tu es mon dernier espoir... Mais je ne voudrais pas déranger, à en croire la personne sur le canapé vous semblez être déjà plusieurs. »  Derrière toi, t'entends Tay qui éteint la télé et se lève sûrement pour aller dans sa chambre. Ton esprit est un véritable bazar, tu ne sais plus vraiment quoi penser, plus vraiment quoi faire. Summer à l'air de ne pas avoir eu une vie facile, elle se retrouve sans mère, dans un pays qui n'est pas le sien et surtout son seul parent n'a même pas daigné lui accorder son attention. Ton père a sûrement eu trop peur de dérégler sa vie trop bien ranger et surtout de perdre Ellen, ta mère, cette femme si douce qui n'avait toujours vu que par son mari. Comment avait il pu la tromper ? Tu t'appuyas contre le rebord du comptoir de la cuisine le regard perdu dans le vide, essayant de clarifier ton esprit. Summer se leva, visiblement troublée elle aussi, et remit son manteau... « - Je ferai mieux de m'en aller. »   Sur le coup, tu la laissas passer la porte de l'entrée, mais bordel, elle avait 20 ans se retrouvait seule au monde, répondant à un cri du cœur, tu lui courus après, et l'attrapa par le bras alors qu'elle refermait la porte derrière elle. «  Attends Summer... Je... Enfin... Si tu veux, tu peux rester ici. On est déjà 5, mais je suis sûre que les gai-lurons avec qui je partage ma vie seront ravi de t’accueillir ici. Par contre, on a pas de chambre e disponible, le canapé ça t'irais ? ».

(c) sweet.lips


Spoiler:
 
Summer A. Ross
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 141
∞ arrivé(e) le : 15/03/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1076-summer-l-inverse-
✽ Lun 28 Avr - 9:05

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
Elle aurait voulu en savoir plus sur son histoire,  la partie qu’elle ne connaissait pas. Mais elle ne pouvait pas s’immiscer dans des vies ainsi. Ses jambes tremblaient, les larmes se retenaient de couler sur ses joues creuses. Elle agrippa la poignée et se retourna une dernière fois vers sa sœur. Tournée vers l’évier elle semblait la laisser partir sans même essayer de la rattraper. A quoi bon ? Il n’y avait pas de place pour elle ici, il était normal qu’elle ne la laisse pas espérer plus longtemps. Elle aurait aimé voir ce sourire se dessiner sur ses lèvres. Entendre de simples mots qui lui disaient de rester. Au moins elle comprenait mieux maintenant ce qu’il s’était passé. Les pièces du puzzle avaient été complétées par Scarlett. Son père était parti en voyage d’affaire pendant 6 mois aux Etats-Unis, il avait du rencontrer sa mère à ce moment-là, passer de bons moments avec elle avant de repartir d’où il venait sans laisser de trace, sans prendre la peine d’avoir des nouvelles de sa maitresse. N’avait-il eu des relations qu’avec deux femmes ? Cet homme renfermait-il d’autres secrets ? Et sa femme, était-elle encore de ce monde ? Sa belle-mère….

Elle aurait envie de crier à la vie qu’elle en avait marre. Passer son temps en cavale, essayant de se reconstruire et voir toutes les portes se fermer là, devant elle, sans qu'elle ne puisse rien faire. On ne pourrait pas la blâmer de ne rien faire pour que tout aille mieux. Depuis la mort de sa mère, elle n'avait fait que ça. Trouver des petits boulots, tenter d'en apprendre plus sur sa famille, économiser jusqu'au dernier centime pour retrouver son père... Toutes ces tentatives en vain. Elle passa le palier et commença à redescendre les étages. Elle trouverait refuge dans une maison abandonnée pour la nuit, si elle en trouvait une, et réfléchirait à ses possibilités le lendemain. Son esprit venait d’assimiler trop d’informations pour chercher d’autres solutions pour le moment. Elle entendit des bruits de pas rapides derrière elle. «  Attends Summer... Je... Enfin... Si tu veux, tu peux rester ici. On est déjà 5, mais je suis sûre que les gai-lurons avec qui je partage ma vie seront ravi de t’accueillir ici. Par contre, on a pas de chambre de disponible, le canapé ça t'irais ? ». Elle se retourna d’un coup. Dévisageant Scarlett de haut en bas, elle tentait de se pincer pour vérifier qu’elle ne rêvait pas. Ce n’était pas possible, ce ne pouvait pas être possible. Pourquoi faisait-elle ça ? Elle venait de débarquer, racontant que son père était un menteur alors qu’elle avait toujours du le considérer comme la personne la plus fiable au monde. Bouleversant toute sa petite vie. Elle lui proposait de rester, mais pourquoi ? Elle faisait sûrement de la peine à voir. Scarlett devait avoir eu pitié d’elle, c’était l’unique raison qui venait à l’esprit de la jeune fille. « T’es sérieuse ? Enfin je veux dire.. c’est… Oh et puis merde, tu me sauves la vie… Je sais plus quoi dire. Le canapé où le sol, je m'en fous à vrai dire du moment que j'ai de la compagnie et un endroit où je peux rester sans avoir peur de me faire prendre par les flics. »

Ses pieds la guidèrent vers sa sœur, elle la regarda dans les yeux et la pris dans ses bras. Une larme roula sur sa joue, celle qu’elle retenait depuis si longtemps. Celle qui l’avait accompagnée durant son long voyage en Australie. Celle qui avait tenu bon face à son père. Celle qui coulait maintenant qu’elle n’était plus seule. Elle murmura un merci à Scarlett. Mais pour elle ce n’était pas un simple merci quand on offre un cadeau à quelqu’un et qu’on ne sait pas quoi dire d’autre, que c’est le seul mot qui semble convenir. Non celui-là représentait beaucoup plus, comme un symbole : c’était son avenir et une situation stable qui pourrait advenir. Il lui suffisait de faire encore quelques efforts et sa vie pourrait presque être normale dans quelques temps. La solitude allait enfin la quitter, tout espoir reprenait vie et semblait possible.


(c) sweet.lips


Spoiler:
 
Scarlett P. Crane
I AM PROUD TODAY AND TOMORROW
avatar
∞ messages : 320
∞ arrivé(e) le : 14/03/2014
∞ Grain de sable : 16


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1034-with-the-lights-o
✽ Lun 19 Mai - 13:42

Bonjour, je me présente
je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪
Qu'est ce que tu pouvais faire ? A vrai dire, deux possibilités s'offraient à toi, l'une, la plus simple était de fermer les yeux sur toute cette histoire, laisser Summer sortir de ta vie et faire comme si de rien était. La seconde option, c'était de l'accepter, et de lui offrir une place dans ta vie, et surtout à la coloc, tout en sachant qu'elle était le fruit d'une infidélité de ton paternel. T'as jamais été douée pour les choix cornéliens, pourtant t'as toujours eu du cœur. Et quoi que t'en dise, la famille, pour toi, c'est sacré. Il n'y a qu'à voir à quel point tu étais partie en vrille lorsque Seb était parti, mais également quand ta sœur, Maxine, avait décidé de couper les ponts avec toi. Aujourd'hui, tu apprenais qu'en plus de ton frère et ta sœur, tu avais une demi-sœur, une autre partie de toi, et ça faisait mal bordel. Mal de savoir que ton père avait trompé ta mère, mal de savoir que l’existence de Summer t'avais été cachée pendant 20 ans... Avant qu'elle ne débarque à Sydney, ton père était il au courant qu'il était père une quatrième fois ? T'en sais foutrement rien à vrai dire, toute cette partie de ta vie reste en suspend. De multiples foutues question en suspends. Si ton père était au courant comment avait il pu laisser cette gamine grandir sans son père ? Cet homme, brillant psychiatre qui donne des leçons de vie à travers le monde. Bel exemple, en effet. Tu as envie de tout plaquer, de partir à l'autre bout du monde, d'oublier toute cette histoire. Non sans prendre Lenon avec toi, parce que tu ne peux pas vivre sans lui, ça t'en es persuadée.

Tu n'as rien ajouté, pas même un mot, quand ta demi sœur à quitté l'appart, mais après tout, elle elle n'y était pour rien. Ce n'est pas elle qui avait demandé à venir au monde, non, tu ne pouvais pas la laisser comme ça. Seule au monde, sans même une branche de la famille à laquelle se rattacher. Tu fermes les yeux un instant, prenant ton courage à deux mains. La laisser partir n'était pas la solution maintenant, tu en sais beaucoup trop. Après, tu n'es pas seule dans cet appart, mais tu es sûre que tes colocs vont être aux anges d’accueillir une nouvelle tête, qui plus est ta petite sœur... Et Lenny serait là, tu le sais et la ferait se sentir à la maison, quoi que tenterait sûrement de la draguer un peu. Faut que tu penses à mettre les points sur les i avec lui à ce sujet... Bronte serait surement celle qui aurait le plus de mal, vu que vos rapports entre elle et toi, ont toujours été très proches, et qu'elle s'est auto-déclarée comme étant ta « protégée »... Mais tu es sure que Summer va finir par trouver sa place au sein de ta bande de tarés préférés. Tu souffles un grand coup et tu vas rattraper ta sœur dans la cage d'escalier, lui proposant, sur un coup de tête, de rester avec vous. « T’es sérieuse ? Enfin je veux dire.. c’est… Oh et puis merde, tu me sauves la vie… Je sais plus quoi dire. Le canapé où le sol, je m'en fous à vrai dire du moment que j'ai de la compagnie et un endroit où je peux rester sans avoir peur de me faire prendre par les flics. »  T'allais répondre, mais Summer fut plus rapide que toi et finit par te prendre dans ses bras, une larme coulant sur sa joue. Ton corps se fige, sans vraiment savoir quoi faire, t'as jamais été douée pour les marques d'affections, il n'y a qu'à voir comme tu agis avec Lenon après 13 ans d'amitié, enfin amitié... Doucement tu prends à ton tour ta sœur dans tes bras, avant de lui déposer un baiser sur les cheveux et lui caresse doucement le dos comme pour lui dire que tout irait bien. Que désormais tout était fini, qu'elle avait enfin un toit, et un semblant de famille. «  Je suis désolée Summer, désolée pour tout ce que tu as pu traverser, désolée que notre père ait été un véritable salop... Je te promet que je ne te laisserai pas tomber, considère désormais que tu es chez toi... »

Tu t'écartes de ta frangine, avant de passer ton pouce sur sa joue, presque avec tendresse, un sourire aux lèvres. T'as beau être paumée, tu vas tout faire pour que Summer se sente chez elle, et surtout à sa place. Tu lui prend doucement la main, l'invitant à te suivre. Une fois rentrée de nouveau dans l'appart, la porte fermée, tu lui montre d'un signe de tête le canapé, puis tu te tournes vers elle, n'ayant toujours pas lâché sa main, comme si t'avais subitement peur qu'elle parte. « Pour l'instant, considère le salon comme ta chambre... Tu as des affaires à aller chercher ? Tu as besoin de nouvelles fringues ? En attendant, on partagera mon armoire, je vais tenter de trouver une solution pour que tu ais ta propre chambre. Oh, et ne te fais pas de soucis, les colocs sont un peu tarés, mais ils sont adorables... Il y a Austin, Taylor, Bronte, Lenon et moi... »


(c) sweet.lips


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé



 Sujets similaires

-
» J'me présente, je m'appelle Henri, je voudrais bien réussir ma vie être aiméééé
» Bonjour Je me présente je m'appelle Anojan
» Salut je me présente ... Je m'appelle la folle ! Little Miss Wow ♥ arrive !
» ROSE ღ « J'me présente, je m'appelle H.. Ah non. C'est pas ça ! »
» Je m'présente je m'appelle.......
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Bonjour, je me présente je m'appelle Summer, je voudrais bien, être ta soeur ♪