Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Life's a beach - Austin&Eliott

Eliott Clarke
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 748
∞ arrivé(e) le : 03/05/2014
∞ Grain de sable : 70


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1634-eliott-we-ll-be-c
✽ Mer 7 Mai - 22:09

La plage, le soleil, la chaleur, j’aurai dû y penser avant de choisir l’Australie comme destination. Je ne suis pas quelqu’un qui sort en manches courte et en short. J’ai tout le temps ma veste avec moi, mais je sens que je vais devoir la lâcher rapidement ici. Je me dis que je vais m’y faire au bout d’un moment, ça peut pas être pire qu’un été à New York ? Non ? Si… Parce que l’été c’est toute l’année ici. Mais je vais m’y faire. Ici c’est la ville où il faut être pour les sorties, les bars et tout ce qui est milieu de la nuit. Melbourne m’aurait plus convenu niveau météo, mais j’aurai été frustré dans ma quête de nouveau bar tous les jours un peu plus intéressant que celui de la veille.

J’ai acheté de la crème solaire, indice 50. Je sens que je vais devoir en mettre tous les jours dès que je mets le nez dehors, comme aujourd’hui. En plus on va à la plage. Enfin, c’est le point de rendez vous. Bondi Beach. J’ai mis mon maillot mais il est sous mon jeans. Si j’ai accepté c’est vraiment parce que c’est Austin qui a proposé d’aller à la plage. J’espère qu’on va pas y rester trop longtemps. Je ne pense pas que je vais me baigner. A moins qu’il se propose pour me mettre de la crème. Oui, je me fais des films sur Austin. Non je n’ai pas oublié Wes, mon « ex » si je peux l’appeler ainsi. On n’a jamais été officiellement ensemble, mais on l’était presque. J’ai bien le droit de me rincer l’oeil. Je sais bien qu’il ne se passera jamais rien avec Austin, il est hétéro. Mais c’est toujours bien de rêver, ça m’occupe l’esprit et Dieu sait combien j’en ai besoin en ce moment. Je bois d’habitude pour m’occuper, mais il faut vraiment que je fasse attention à ma consommation sinon je vais finir par avoir besoin d’une greffe du foie.

J’arrive au point de rendez vous - devant une boutique rip curl - à l’heure, non en fait je suis en avance. Je n’ai pas envie de faire attendre Austin. Je vais à la boutique à côté pour me prendre une bière bien fraîche. Rien de tel qu’une bière fraiche quand on est sous un soleil aussi fort.

Je me sens con tout d’un coup parce que je réalise que j’ai même pas pensé à prendre ma serviette de plage. Je réalise qu’en fait je n’en ai pas. Il faudra que je m’en achète une, c’est pas ce qui manque ici. Des tongues aussi faudra que j’en prenne. En plus il y a même des « distributeurs de tongues » dans ce pays. J’ai été très surpris la première fois que j’ai vu ça. Des lunettes de soleil aussi ils en vendent partout, mais ça c’est bon, j’en ai, et elles quittent presque jamais mon nez d’ailleurs.

Avec ma bouteille à la main que je sirote doucement, je regarde autour de moi pour voir si Austin est visible à l’horizon. Je regarde ma montre de temps à autre, les minutes passent et toujours pas d’Austin en vue. Je sors mon téléphone, hésitant à lui envoyer un SMS mais non, je n’ai pas envie de me montrer trop pressée. J’attends vingt minutes et un sourire assez large se forme sur mon visage quand je l’aperçois au loin, enfin, je crois que c’est lui. Plus la personne s’approche et plus je suis sûr qu’il s’agit de lui. Je me surprends à l’avoir reconnu de si loin. On ne se connait pas depuis longtemps tous les deux, mais le courant est passé vraiment bien. En tant que supporteur de foot, et consommateur d’alcool, je crois que ça n’était pas compliqué. Je suis content de l’avoir rencontré parce qu’on s’amuse bien tous les deux, et j’espère qu’aujourd’hui ne sera pas différent. Quand il est plus proche et que je suis complètement sûr que c’est lui, je lui fais un signe de la main, même si je suis sûr qu’il m’a reconnu aussi. Je suis le seul mec en jeans et veste en cuire dans le coin.

« Hey. »

Je réalise que ma bière est vide dans ma main, je la jetterai à la première poubelle que je trouverai.

« Tu sais que c’est la première fois que je viens à la plage depuis que je suis à Sydney ? »

Je ne vais pas lui faire de remarque sur son retard, je suis déjà bien content qu’il soit venu. Mon côté parano s’est réveillé après 15 minutes d’attentes, j’étais sûr qu’il ne viendrait pas.

« Et j’ai même pas de serviette de plage… »

Je nous imagine partager la sienne tous les deux. Non je ferai mieux d’en acheter une, y’a des boutiques tout le long de la rue qui longe la plage.

Austin Hemsworth
Administrateur
avatar
∞ messages : 1060
∞ arrivé(e) le : 15/03/2014
∞ Grain de sable : 86


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1058-austin-come-get-i
✽ Jeu 8 Mai - 11:59

J'ai enfilé mes basket et envoyé un sms à Eliott pour qu'on se retrouve plus tard à la plage. En tant qu'australien, c'est mon devoir de faire en sorte que tout le monde voit la beauté du pays comme je la vois... On s'est rencontré récemment mais je l'aime bien, on s'éclate, il est cool ce mec. Je compte bien lui montrer que le soleil et la plage sont aussi top que nos bars. Je ne serai pas celui qui le fera monter sur une planche vu ma peur panique du surf depuis deux ans et demi, mais prendre le soleil et profiter du paysage, ça je sais faire. Soit. J'accroche le téléphone à mon bras et part pour un footing dans hyde park. L'hiver arrive doucement mais surement et même s'il fait encore assez bon, c'est beaucoup plus vivable de courir maintenant qu'il y a deux mois. L'entrainement quotidien a beau m'avoir habitué à courir et m’entraîner sous 40°, ça ne veut pas dire que j'apprécie de le faire, j'ai parfois l'impression que je vais finir par m'écrouler mais ça n'est jamais arrivé. Je profite de mon jogging, musique à fond dans les oreilles et rentre après une petite heure à l'appartement. La douche me fait un bien fou - quelle idée de se doucher avant d'aller à la plage, mais je ne peux pas me pointer aussi dégueulasse non plus. Mon estomac souffre, la soirée d'hier à encore claqué... Mais au lieu de me laisser mourir dans mon lit, je combat le mal par un autre, j'élimine les toxines pour être à nouveau d'attaque ce soir. Je mange un toast grillé pour ne pas attaqué mon estomac trop vite et me pose dans le fauteuil sur l'Ipad histoire de me relaxer 5 minutes. Ou 30, vu comment je me suis endormis.

J'enfile un short long et un débardeur échancré de tous les côté, prenant un gilet sous le bras ans savoir l'heure à laquelle on va rentré. Mes havanas et je sus parti. Étant en pleine semaine, j'me dis que la plage ne devrait pas être trop bondée, même si bondi l'est 7 jours sur 7, et je prends la voiture pour gagner de précieuse minutes. C'est qu'elle m'a fait un bien fou cette sieste... Je me sens d'aplomb pour le reste de la journée. Je conduis et galère quelque peu à trouver une place pas trop loin mais j'y parviens après dix minutes à tourner en rond. Eliott va finir par penser que je me suis fait bouffer par un requin mais au final, je ne suis pas si en retard. Je marche vers le lieu de rendez-vous et fini par l’apercevoir, répondant d'un sourire à son signe. Ce mec est toujours souriant, ça fait du bien, on est super compatible à ce niveau là, pas étonnant qu'on aie accroché si vite. J'arrive à son niveau et prend sa main en lui donnant un coup d'épaule, hug australien, il finira par s'y faire.

« Hey ! Tu déconnes? C'est genre le premier truc à faire. »

Même avant le tour des bars. Bon je viens de Lancelin, les plage ici sont presque ridicules à côté de celles de la maison donc c'est différent... mais quand on vient d'Angleterre, ça doit être vachement impressionnant.

« Tu crains... Mais c'est pas ce qui manque, on va t'en trouver une. »

Je lui désigne d'ailleurs le magasin devant lequel on se trouve toujours. Ça va de la serviette Quicksilver à celle " i love bondi " achetée principalement par les touristes, il a le choix.

« Je sais que je n'suis pas en avance mais j'vais passer au Mcdo vite fait. Tu veux quelque chose ? »

Je commence à marcher vers le restaurant en question, mon estomac est en grande forme et j'ai besoin d'un truc gras pour une guérison complète, un bicmac et je suis refait. J'entre dans le Mcdo, commande et ressors à peine une minute plus tard. On traverse je me laisse tomber dans l'herbe pour être au moins assis pour dévorer ce sandwich. Je l'observe en mangeant et un sourire amusé se dessine sur mes lèvres.

« Sérieux Eliott, t'attends que je te déshabille pour retirer ta veste? Je sais que l'hiver arrive mais quand même...»

Je me désigne vite fait pour lui montrer le décalage entre lui et moi : été, automne. A croire qu'il vient d'être téléporter d'un autre monde.

_________________
#08 a. tanel hemsworth
drunk on love ✻ I'm a lover not a hater, not a fighter or a player and I'll party 'till the sun comes up. Getting a hangover without a cure, we could end up anywhere but that's all part of the rush. When the lights are shining that's where you will find me, getting drunk on love that's what we do. When I see you dancing, gets me so excited, gonna pour my love all over you.
Eliott Clarke
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 748
∞ arrivé(e) le : 03/05/2014
∞ Grain de sable : 70


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1634-eliott-we-ll-be-c
✽ Lun 12 Mai - 21:46

Bien sûr il est surpris que ce soit la première fois que je mette les pieds à la plage ici. C’est vrai qu’il fait vraiment très chaud dans ce pays et encore ce n’est pas la grosse saison. Je suis venu au bon moment, je crois que j’aurai fait demi tour directement sinon. J’ai bien fait de venir à ce moment là, ça va me permettre de m’habituer petit à petit à cette chaleur. En tout cas une chose est sûr, c’est que j’ai la clim à l’hôtel en ce moment, et je compte bien avoir la clim dans le futur appart’ que je prendrais. Je ne pourrais pas vivre dans cette chaleur constante, surtout la nuit. Je suis content d’avoir les moyens, sinon je crois que j’aurai été au Canada. Mais niveau soirée, bar, tout ça, je n’ai jamais rien entendu de spécial du Canada, c’était toujours l’Australie, l’Australie… Au moins j’aurai testé. Je ne sais pas si je vais rester longtemps, parce qu’ici aussi il y a cette histoire de visa, mais bon, je verrai bien. Je m’y prendrais à l’avance cette fois.

J’avoue que je n’ai pas non plus de serviette de plage et il m’indique toutes les boutiques derrière nous. Il annonce qu’il a faim et qu’il va se prendre un mcdo. Je lui fais signe que je vais m’acheter une serviette juste à côté pendant ce temps là. Je souris quand je vois des serviettes de touristes et j’ai bien envie d’en prendre une. Elles sont jolies en plus. Je vais jusqu’à la première boutique et j’en prends une bleu à rayure. Simple. Ca me plaît. Je retourne à l’extérieur et j’attends Austin devant le mcdo. Il ne tarde pas à montrer le bout de son nez et on va tous les deux sur l’herbe. J’ai jeté ma bouteille vide entre temps, je n’ai pas spécialement soif mais le voir manger qui me fait un peu saliver. Je me prendrais autre chose à boire sur la plage. Y’a plein de jeunes qui passent avec des boissons fraîches.

Je regarde un peu autour de moi pendant qu’il mange, on est bien là dans l’herbe. Je tourne la tête vers Austin quand il me dit qu’il va me déshabiller. Nan, il dit pas ça mais, si, il le dit. Je pique un fard, heureusement qu’il fait chaud, parce que je vais être rouge en moins de deux de toute façon avec ma peau.

« Tsss… Comme si tu oserais me déshabiller. »

Quoi ? Oui je le tente. Je dis pas non me faire déshabiller par Austin. Juste la veste, mais c’est un début. Mes pensées deviennent impurs, heureusement que je ne suis pas catho à fond ou je serai déjà en train de me fouetter pour toutes ces pensées que j’ai à ce moment précis.

« J’ai pas apporté de crème, il vaut mieux que je garde ma belle peau toute blanche bien couverte. »

Oui je me défile un petit peu. Je ne veux pas qu’il pense que oui j’ai envie de le provoquer et de le mettre au défi de me déshabiller. Même si oui j’en ai complètement envie.

« A moins que t’aies de la crème ? »

Pourquoi je l’imagine me passer de la crème dans le dos. Oh non encore mieux, moi qui lui passe de la crème dans son dos. Oh j’aimerai bien. Mais faut que j’arrête de me faire des films comme ça. Je sais bien que rien ne se passera jamais entre nous. Il est hétéro.

« Tu comptes aller te baigner après ? »

Je réalise doucement que si sa réponse est oui, je vais le voir à moitié nu, et je ne l’ai jamais vu presque complètement dévêtu. Je réalise une fois ma question posée que oui bien sûr qu’il va aller se baigner. Il n’y a que moi qui vient à la plage sans avoir dans l’idée de me baigner.

J’essaie de ne pas penser que je vais être rempli de sable partout tout à l’heure, dans mes chaussures, dans mes habits. Je vais essayer de faire attention. J’ai une serviette déjà, c’est un bon début.

Austin Hemsworth
Administrateur
avatar
∞ messages : 1060
∞ arrivé(e) le : 15/03/2014
∞ Grain de sable : 86


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1058-austin-come-get-i
✽ Ven 23 Mai - 19:27

Je rentre dans le Mcdo et m'installe avec mon sandwich. La saison a beau être finie, je sais que mon entraîneur m’étriperait s'il me voyait. C'est bien une des closes de mon contrat que j'ai toujours eut du mal à respecter. La bouffe et l'alcool. A défait de pouvoir stopper le deuxième, mon entraîneur essaye de limiter la casse pour le premier. Concrètement ils n'ont aucune preuve mais pour avoir une bonne condition physique, ce n'est quand même pas le meilleur repas du monde... en revanche pour se remettre d'une cuite, c'est comme le remède miracle. Je mange avec appétit, persuadé que dans dix minutes je serais complètement retapé de la veille. Je sors déjà énormément en temps normal mais alors avec la saison qui s'est terminée, ça devient quelque chose de journalier. Je n'ai pas dormi plus de trois heures par nuit depuis plus d'une semaine et même s'il m'arrive de m’effondrer pour une micro sieste dans le fauteuil, je commence doucement à sentir la fatigue dans chacun de mes muscles.

« Ne me défie pas... »

Je joue avec mes sourcils de manière exagérée pour prendre un air charmeur mais à la rigolade. Je déteste qu'on me mette au défi, je ne sais pas ce qu'est de perdre. Et puis je n'ai aucun soucis à lui retirer sa veste ! Mais rien de plus, surtout pas en public, j'en ai bien assez avec les rumeurs qui circulent sur mon compte à propose de mon amitié avec Zachary. Ce mec est comme mon frère, je le connais depuis toujours, ou presque, mais les gens ont décider d'y voir une pseudo relation secrète. Ça me fait bien marrer, un peu moins quand je me retrouve à devoir supporter les remarques homophobes de mes coéquipiers. Je rêverais de leur balancer qu'on est ensembles juste pour les voir se décomposer, pour prendre la défense de toutes les personnes homosexuelles qui subissent ce genre de remarques tous les jours... mais je suis bien forcé d'admettre que je n'en ai pas les couilles. C'est ma carrière qui est en jeu et les mecs auront vite fait de me descendre jusqu'à l'abandon si j'assume. Enfin, assume = invente, puisqu'en réalité il n'y a rien. Couillon, ouai. Mais bon allez perdre sa carrière juste pour une cause qui n'est même pas sienne, j'avoue préféré être égoïste sur ce coup. Entre les rumeurs et Luffy qui est persuadé que je suis gay - putin ce mec est chiant mais je l'aime bien quand même -, j'ai bien assez. Je sors un tube de crème d'une des poches de mon short que je balance sur la serviette d'Eliott dans un sourire.

« Toujours ! J'aime autant crever d'autre chose que d'un cancer de la peau. »

Ce cancer présent chez près de 50% de la population, c'en est hallucinant. La plupart des Ozzies ne prennent pas la peine de se protéger mais je garde une peau assez pâle donc quand je suis en mode carpette sur la plage, je fais un effort pour ne pas finir carboniser. Je fais une légère moue quand il me parle d'aller me baigner.

« Pas spécialement sauf si tu veux y aller? »

Il fut un temps ou l'Océan était mon meilleur ami... C'était avant qu'il n'essaye de m'engloutir. Je me baigne sans le moindre soucis mais je n'en raffole pas, ce qui me plaisait c'était le surf, pas quelques mouvements de brasses et pour monter sur une planche à nouveau, encore faut-il que je n'ai pas l'impression de me noyer encore et encore dés que je l'envisage. L'attaque récente de requin sur ma sœur ne risque pas de me re-motiver de si tôt.

« Quoi que se baigner en jeans, c'est franchement pas confortable... T'es conscient que tu vas avoir du sable partout? »

Je grimace rien qu'à cette idée, le jeans et le sable sont les pire combinaison possible.

_________________
#08 a. tanel hemsworth
drunk on love ✻ I'm a lover not a hater, not a fighter or a player and I'll party 'till the sun comes up. Getting a hangover without a cure, we could end up anywhere but that's all part of the rush. When the lights are shining that's where you will find me, getting drunk on love that's what we do. When I see you dancing, gets me so excited, gonna pour my love all over you.
Contenu sponsorisé



 Sujets similaires

-
» Gril à sandwich Hamilton beach
» problème life time map updater
» Nouvelle Creation Austin Moris
» [AVIS FORUM] NEW YORK CITY LIFE - 6 ans (3 avis)
» Life! Le jeu de la vie
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Life's a beach - Austin&Eliott