Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Joana ► Le début d'une belle amitié?

Invité
Invité
avatar

✽ Ven 9 Mai - 11:45

Joana & Jade


Le bruit des vagues s'échouant sur la plage m'apaisait. Le soleil réchauffait ma peau et j'avais fermé les yeux. Ce moment était relaxant. J'aimais beaucoup me rendre à la plage. On pouvait même dire que c'était dans cet endroit idyllique que j'avais l'habitude de venir quand je voulais m'évader. Ou me remettre en question, voire même décompresser. Aujourd'hui j'avais bien besoin de faire les trois en même temps. Depuis que j'avais commis l'erreur de tromper mon chéri avec un de nos collègues, la culpabilité m'envahissait de jour en jour. J'étais tendue à souhait, jamais vraiment de bonne humeur. En gros, j'étais devenue tout le contraire de celle que j'étais. Cette situation ne pourrait pas continuer éternellement. Le poids que je portais sur les épaules devenait de plus en plus lourd. Eviter Avery n'était pas la meilleure des solutions. Mais prendre la fuite avait été tout ce que j'avais trouvé de mieux à faire. A force, Taylor commençait à porter sur moi un regard assez incompréhensible. Alors elle avait beau être adorable, bien qu'un brin rebelle, je la savais beaucoup trop proche de l'homme de ma vie que pour se ranger de mon côté si jamais l'histoire venait à s'apprendre. Cette matinée-là, j'avais donc décidé de prendre un peu de recul et mes pas m'avaient tout simplement amenée vers la plage. J'avais commencé par une matinée fariente, étendue sur le sable, à savourer un moment de tranquillité. Je savais qu'il risquait d'être de courte durée. Dee Why était la plage la plus animée, mais aussi la plus belle de la région. La musique commencerait certainement à se faire entendre dans le début de l'après-midi. Les familles arriveraient, les enfants s'amuseraient à construire des châteaux pendant que les adolescents danseraient. C'était toujours la même chose. Comme si l'histoire se répétait inlassablement. Dans les alentours de midi, j'avais été chercher de quoi manger dans un des fast food sur roues présents tout au long de la plage. Me retrouver seule me faisait le plus grand bien, moi qui était plutôt du genre sociable, toujours entourée d'amis.

14 heures. La fête battait son plein. Comme je l'avais prédit, les enfants s'amusaient entre eux tandis que les parents bronzaient tranquillement, portant un regard bienveillant sur leur progéniture. A certains endroits, on voyait des groupes d'adolescents se rassembler et commencer les festivités. Et j'étais prête à parier qu'ils ne buvaient pas que du coca! J'en oubliais presque que j'avais été une ado moi aussi et que tout comme eux, j'avais profité des joies de cette plage. De plus, je ne pouvais pas leur jeter la première pierre, je n'étais pas l'une des dernières quand il s'agissait de boire de l'alcool. Cependant, je savais faire la part des choses et je ne commençais ce genre de petits délires que tard dans la soirée, après mon travail. Je prenais l'excuse que je devais décompresser, après tout le travail au Slip Inn n'était jamais de tout repos. Mais passons. J'avais décidé de ne plus penser à mon job cette journée et cela me réussissait plutôt bien jusqu'à présent. Les serviettes colorées commençaient à peupler le sable, bientôt il ne resterait plus de place. Le moment était propice à une petite balade. Je rangeais ma serviette et mon livre dans mon sac de plage, posais mes lunettes de soleil sur mon nez. Un sourire s'étire sur mon visage quand l'eau caressa mes chevilles. Je n'irai pas plus loin en profondeur, j'avais toujours cette peur de me noyer. Avec ma maladresse, tout serait probable.

L'après-midi passait tranquillement et je n'avais aucune idée de l'heure qu'il pouvait être. De toute façon, je ne m'en préoccupais guère, j'étais en congé après tout. Ce n'est que quand le vent commença à se lever légèrement, me faisant frissonner par la même occasion, que je décidais qu'il était temps de mettre un terme à cette petite escapade. Je remontais donc la plage, le sable se collant à mes pieds. C'était à prévoir. Il ne me restait donc plus qu'à passer à la douche se trouvant au tout début de la plage. Malheureusement, je n'étais pas la seule à avoir eu cette idée. Une file de quelques personnes attendait déjà qu'un jet d'eau se libère. Je me retins donc de pousser un soupir et me rangeais derrière une demoiselle, sans lui porter plus d'attention. Je n'aimais pas attendre, c'était une des choses les plus difficiles pour moi. Quelle perte de temps! D'autant plus que je devais passer au magasin, mon frigo était pour ainsi dire vide. Tout à coup, un jeune homme me dépassa et alla s'arrêter juste devant la demoiselle devant moi. A vue d'oeil, il devait avoir tout juste 16-17 ans. Mais l'adolescence n'était pas une excuse pour manquer de politesse. J'avais jeté un oeil à la demoiselle. De toute évidence, elle ne disait rien. Peut-être pour ne pas attirer l'attention. Ou tout simplement pour être certaine de ne pas avoir de problèmes. D'habitude, j'aurais fait pareil qu'elle. Mais on était pas d'habitude. L'adolescent boutonneux s'était en plus retourné vers nous. Une lueur étrange était présente dans son regard. Voulait-il nous mettre au défi ou bien simplement nous provoquer? Si c'était le cas, il venait de gagner. 'On ne t'a jamais appris la politesse?' Ma voix était froide, coupante comme une lame de rasoir. La tension que j'emmagasinais depuis ces derniers jours sortait et c'était cet adolescent qui en faisait les frais. 'Quoi qu'est-ce qui a?' Il jouait l'ignorant et cela avait le don de m'exaspérer. 'Ce qu'il y a? Tu n'as pas vu la file? Si ce n'est pas le cas, permets-moi de te dire qu'il y a d'autres personnes qui attendent depuis plus longtemps que toi' Je lui avais fait un geste, signifiant que sa place n'était pas là, mais plutôt à l'arrière. Il avait laissé échapper un ricanement, tout en haussant les épaules avant de se retourner. De toute évidence, c'était loin d'être gagné. J'avais secoué la tête frénétiquement. 'Les jeunes de nos jours manque cruellement de savoir vivre', avais-je ajouté, me parlant plus à moi-même, même si j'étais parfaitement audible. A m'entendre, on aurait d'ailleurs pu penser à une petite vieille qui ronchonnait. Oui, je faisais toujours partie des jeunes adultes mais du haut de mes 24 ans, il m'arrivait de râler sur les adolescents qui, selon moi, n'avaient aucune éducation. Je ne me souvenais pas d'avoir été comme ça en tout cas. Je reposais alors mon regard sur la demoiselle devant moi. Elle avait dû m'entendre, ce n'était pas possible autrement. Alors, je décidais d'engager la conversation. 'Je n'aime pas trop me laisser marcher sur les pieds et puis je déteste attendre' Je m'étais sentie obligée d'expliquer mon attitude face à ce boutonneux à lunettes. 'Au fait, moi c'est Jade' Jade, 24 ans, râleuse de première, barmaid à ses heures perdues, chieuse à temps plein. Mais bon, pour ce dernier détail, je me doutais que la demoiselle devait s'en être rendue compte.      
Joana M. Aldrin-Androchów
A PENNY SAVED IS A PENNY EARNED
avatar
∞ messages : 64
∞ arrivé(e) le : 29/04/2014
∞ Grain de sable : 0

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Mar 27 Mai - 10:04



Let's go to the Beach
Il n'y avait pas la plage à Cracovie. En Pologne, si on habitait pas dans le Nord, onne pouvait se baigner qu'à la piscine ou dans les lacs. J'allais rarement à la piscine, puisque je n'avais que Karolina pour y aller avec moi et qu'elle n'aimait pas se baigner. Et les lacs, je ne sais pas, ça ne m'allait pas. Alors que la mer... J'en avais rêvé, de la mer. De la plage, de revenir de l'eau et d'aller s'allonger sur sa serviette, sous son parasol ou alors sans rien d'autre que son maillot de bain pour bronzer, un livre dans les mains... Le paradis, quoi. Et me voilà, à Sydney. A la plage.

J'avais vite découvert que nager était le meilleur moyen de penser tranquillement. Je pensais souvent, à vrai dire, mais penser chez soi et penser dans l'eau... C'était pas pareil, dirons-nous. L'eau avait un coté apaisant que le canapé n'avait pas. Je réfléchissais à tout ce qui se bousculait dans ma tête depuis mon excursion à l'opéra. Depuis que je m'étais tenue devant Nathaniel pour la première fois. Depuis qu'il m'avait souri, que je connaissais sa voix, que je n'avais pas réussi à lui dire que j'étais. Je lui avais donné un nom bidon. Il ne me retrouvera jamais. Et je n'arriverais jamais à lui dire quoique ce soit. J'étais dans la merde.

Je suis revenue sur la plage une fois que mes bras étaient devenus trop faibles pour pouvoir continuer à nager. J'ai marché jusqu'à mes affaire ou j'ai remis ma robe beige par-dessus mon maillot de bain, ai mis mon sac sur mon épaule et ai pris mes tongs à la main, avant de me diriger vers le robinet. C'était cool, la plage, mais le sable qui colle sur les pieds, ça l'est bien moins. J'ai rejoint la queue, et j'ai entendu des pas derrière moi, m'indiquant que la file s'allongeait. Et puis un garçon est passé devant moi en courant, comme ça, sans rien diree, juste histoire de nous faire chier Je n'ai rien dit. A quoi bon ? A cet âge-là, ça n'obéit qu'à soi-même. Je le laisse faire, me disant que tant pis, mes pieds seront plein de sable deux minutes de plus. Mais c'était sans compter sur la personne derrière moi. Une jeune femme blonde, à peu près aussi vieille que moi. J'assistais à l'échange, ne faisant rien d'autre que de faire vagabonder ms yeux entre leur visage, comme lorsqu'on regarder un match de tennis. Malgré ses plaintes, le jeune homme ne fit rien et resta à sa place. Je me tournai de nouveau vers ma voisine de derrière et lui adressais un sourire, avant d'acquiescer. C'était clair que c'était du grand n'importe quoi, l'adolescence en 2014.

« Moi non plus j'aime pas ça, mais je suis pas du genre à dire quoique ce soit, ce serait perdre mon temps. ».

Je souris de nouveau après qu'elle se fut présentée.

« Enchantée, Jade. Moi c'est Joana. ».

 Sujets similaires

-
» La plus belle personne de ma vie *o*
» [Macema] Pour que CS est un belle PA !
» Thème Belle Réveuse
» Charisma ; «Montre-moi, que la vie est belle...»
» Tuto toshop Belle asiatique
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Joana ► Le début d'une belle amitié?