Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 It's so good to have you back | PV. Jack

Amy S. Harrisson
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 34
∞ arrivé(e) le : 15/05/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis:
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1801-amy-s-harrisson-l
✽ Jeu 15 Mai - 19:15

3 ans, 156 semaines, 1092 jours c'est le temps que mon frère a été pris en otage en Syrie, le temps que je ne l'ai pas vu, que je n'ai pas eu de nouvelles. Lui qui a toujours été là pour moi, ces 3 années ont été très difficile à vivre, heureusement Noah ou mes parents été là, que nous étions tous là l'un pour l'autre. Mais ne pas savoir comment aller Jack me rendait folle, j'étais toujours avec lui, il me protégeait de tout et n'importe quoi, je savais que je pouvais compter sur lui à n'importe quel moment mais là tout était différent. Une chose est sûre c'est que je gardais cet espoir en moi d'un jour le revoir parmi nous, je sentais qu'il était toujours vivants, j'avais cette conviction pendant ces 3 années que je reverrai mon frère. Et c'est 3 ans plus tard, il y a environ 2 mois que nous avons appris la nouvelle qu'il était hors de danger et surtout sain et sauf malgré les blessures qu'il avait. Je n'avais pas ressenti de tel soulagement depuis des mois, on m'avait rendu mon frère c'était tout ce qui m'importais à ce moment là. Mais j'ai tout de même remarqué depuis son retour qu'il était différent. Ce qu'il a subit durant ses 3 années ne pourra certainement jamais disparaître, mais une chose est sûre c'est que je serai présente pour lui quoi qui lui arrive. Aujourd'hui nous avions rendez-vous lui et moi après mes cours au parc là où il m'emmenait tout le temps quand nous étions plus jeunes. Je n'ai que des bons souvenirs dans ce parc avec lui et j'espère que dans le fond ça lui fera du bien aussi. La musique dans les oreilles j'attendais sagement assise en tailleur sur un banc, un des mes cours en mains afin de réviser le temps qu'il n'arrive.
Jack P. Harrisson
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 98
∞ arrivé(e) le : 07/05/2014
∞ Grain de sable : 84

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Jeu 15 Mai - 20:42

Ma petite sœur m'avait appeler ce matin, elle voulait qu'on se voit rien que tout les deux, comme au bon vieux temps. J'accepte avec plaisir, Amy m'avait énormément manqué durant ces trois ans et penser à elle et Noah m'avait donner la force de tenir. Pour une journée d'automne, l'air était doux et tout le monde sortait en tee-shirt ou débardeur pour les filles, mais moi non. Depuis mon retour je n'ai porter que des tee-shirt à manche longue ou des pull, parfois j'avais chaud mais je ne voulais pas montrer mes bras ou mes jambes, bien trop marquer et pleine de cicatrices. J'avais passer une journée mouvementé, ce matin j'avais pris un café dans un bar et un mec m'avait bousculer violemment sans s'excuser, j'étais partit dans une colère monstre, on en serait venue aux mains si un serveur ne nous avait pas séparé. La moindre petite chose me faisait partir au quart de tour. Mais, au moment ou cet homme m’a bousculer j'ai eu un flash et je revoyait ce rebelles en Syrie qui m'avait pris en otage et qui me frapper, c'était comme ci cet homme dans le bar était lui aussi en train de me frapper, je n'ai pas pu retenir ma colère. Oh, bien sûre je me suis fait traiter de fou et j'ai du quitter le bar sans même avoir bu mon café, mais j'avais l'habitude maintenant... Alors voir ma petite sœur cet après midi aller égayer ma journée. J'arrive sous les coups de 15h30, comme prévue, je la vois assise en tailleur sur un banc, je sourie. - Salut petite sœur ! Alors comment tu va ? Ça se passe bien les cours ? Je lui fit un bisous sur la joue, pour lui dire bonjour. Bon je pique un peu avec ma barbe, mais je n'ai plus vraiment l'habitude de me raser, je le fais quand j'y pense. - Tu écoutait quoi ? Tu me passe une oreillette ? Des années que je n'avais pas écouter de musique, j'en avais pas encore pris le temps jusque là car je passe mes journées dehors à marcher, marcher, marcher et encore marcher et j'écoute le chant des oiseaux, des gens qui parle ou le bruit des moteurs de voitures. J'avais besoin de liberté, je ne supportais plus rester trop longtemps enfermer dans une maison ou un bar, même si il pleut comme hier. J'ai quand même passer la journée dehors sous l'orage, les gens me prenait pour un fous, j'étais assis sur un banc du centre ville et je n'ai pas bouger de la journée quasiment.
Amy S. Harrisson
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 34
∞ arrivé(e) le : 15/05/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis:
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1801-amy-s-harrisson-l
✽ Ven 16 Mai - 22:28

Pour un automne, le temps est doux, frais mais pas froid, c'était agréable de se promener dehors par un temps comme celui ci. Je me doutais qu'après tant de temps enfermé Jack ne souhaiterai pas à nouveau être enfermé dans une maison ou quoi c'est pourquoi le parc de notre jeunesse me semblait approprié. Vêtue d'une paire de jean, des mes chaussures à talon noires, d'un petit chemisier crême, de ma veste noire et d'un petit foulard par dessus le tout. La musique dans les oreilles, un petit son pop rock alternative du groupe Bastille dans les oreilles attendant bien sagement le débarquement de mon frère à mes côtés. Les cours en main, je profitais de son absence pour réviser un petit peu, m'avancer car une chose est sur c'est qu'une fois Jack arrivé, j'allais profiter de lui, de chaque instant comme ci c'était le dernier. Nous avons tous les 2 changés en ces 3 années, j'étais je pense devenue plus femme et ça risque de lui faire bizarre de ne plus me voir en tant que petite fille à protéger. 15h30 tapante, je l'entendis arriver et me saluer, un large sourire se dessina sur mes lèvres, j'étais tellement heureuse de le voir. Je lui fais également un bisous sur la joue quand il s'installe à mes côtés "Ca va plus que bien et toi? Et les cours de même!" Dis-je en rangeant mes feuilles dans mon sac tandis que je lui tends un de mes écouteurs "Bastille, un super groupe, il faut que tu écoutes!" Je lui mets alors ma préférée du groupe "Things We Lost In Fire" tout en posant ma tête sur son épaule comme pour me rassurer qu'il était bien là, que je n'hallucinais pas. Sa présence me faisait vraiment du bien, j'avais comme retrouvé une partie de moi même depuis son retour.
Jack P. Harrisson
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 98
∞ arrivé(e) le : 07/05/2014
∞ Grain de sable : 84

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Ven 16 Mai - 23:38

J'avais quitter ma famille quand mes frère et sœur n'était encore que des enfants. A chaque permission je l'ai trouvé changer, mais c'était pire de les voir trois ans après, ils avaient tout les deux énormément changé, surtout Amy. Amy à toujours était ma petite princesse, si elle avait un problème à l'école ou ailleurs j'étais toujours là pour elle. Je me souviens d'un jour, je rentrais de permission, elle avait 15 ans et un jeune homme la draguait contre sa volonté, et bien ce mec c'est retrouvé avec un œil au beurre noire. Certes, je m'étais fait engueuler par ma mère ensuite qui n'aimais pas me voir violent, même pour protéger Amy. Notre père était parfois jaloux de notre relation, car j'étais devenue comme un deuxième père pour elle. C'est surement pour ça qu'il était si dure avec moi. Je me souviendrais toujours lorsqu'il m’a lancer " tu n'est qu'un bon à rien", ça résonne encore dans ma tête, il m'avait profondément blesser ce jour là. Mais, il n'avait pas tord. Amy me dit qu'elle allait bien ainsi que les cours. Je lui répond. - Ça peut aller ... A l'époque ma petite sœur écoutait du Britney Spears ou Jenifer Lopez, c'est donc surpris que je l'entends parler d'un groupe du nom de Bastille que je ne connais absolument pas. Je prend donc l'oreillette, et un son pop retentit dans mes oreilles, une musique sympa et surtout des paroles... ces paroles me touche, j'ai tout de suite compris qu'elle pensait à moi lorsqu'elle écoutait cette chanson, lorsque je n'étais pas là. Jamais je n'avais lâché de larmes pendant ma prise d'otages, quelques unes avait couler en retrouvant ma famille mais je suis quelqu'un de fort, qui ne pleure pas facilement et pourtant des larmes coula sur mes joues en écoutant cette chansons. Je retire l'écouteur et je prend ma sœur dans mes bras. - Ne t'inquiète pas je suis là maintenant. Je ne pars plus. D'un geste de la main je sèche mes larmes, comme si rien ne s'était passé et je lui sourie légèrement. - Tu sais... quand ça n'allait pas... pour pas dire tout le temps... c'est à toi et Noah que je pensais, vous me faisiez tenir. Vous étiez vraiment ma force. Petit à petit je commencer à leur dire ce que j'avais vécue. Il ne savait pas tout.
Amy S. Harrisson
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 34
∞ arrivé(e) le : 15/05/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis:
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1801-amy-s-harrisson-l
✽ Sam 17 Mai - 0:14

Jack avait toujours été là pour moi, et lors de son départ je n'avais que 13 ans, j'étais encore jeune, trop jeune, mais je compris vite que c'était pour son bien à lui qu'il avait rejoint l'armée, il me manquait atrocement mais je profitais de chaque permission qu'il avait pour passer un maximum de temps avec lui. Surtout qu'entre Noah, mon autre frère, et moi la relation était bien différente, je n'avais pas ce lien si fort qui m'unissait à Jack, mais il a fallut d'un drame pour nous rapprocher, il a fallut que Jack soit pris en otage, pour que Noah et moi nous nous ressoudions. Je me rappellerai toujours du jour où nous avions appris cette terrible nouvelle, c'était peut-être la première fois que Noah me pris dans ses bras afin de me calmer, chose qu'il n'avait jamais fait auparavant. La prise d'otage de Jack n'avait obtenu que ce point positif dans nos vies, mais malgré un rapprochement entre Noah et moi, l'absence de Jack dans nos vies était un vrai manque. Mais cela fait à présent parti du passé, il fallait savourer chaque instant comme ci c'était le dernier car, cette prise d'otage m'a réellement fait comprendre que la vie est incontrôlable et qu'il peut nous arriver quelque chose à chaque instant. La musique dans les oreilles j'accueille mon frère avec un grand sourire, me rendant compte à quel point il m'avait manqué même s'il n'est certainement plus le même qu'auparavant, je ne remercierai jamais assez le ciel de m'avoir rendu mon frère vivant. Me demandant ce que j'écoute je décide de lui tendre un écouteur afin de lui faire écouter une de mes chansons préférés d'un groupe que j'aime beaucoup. Les paroles étaient très touchantes, la première fois que je l'avais écouté je crois avoir fondu en larmes car malgré mon espoir de revoir Jack un jour vivant, je gardais cette peur de ne plus jamais le revoir. A la fin de la chanson il fini par me prendre dans ses bras me rassurant qu'il ne partirai plus. Un sourire aux lèvres je le regarde "De toute façon je te retiendrai de partir!" Je reste dans ses bras et le regarde toujours un petit sourire aux lèvres "Tu m'as terriblement manqué, mais je gardais espoir de te revoir... C'est dur à expliquer, étrange aussi mais je ressentais que t'étais toujours vivant!"
Jack P. Harrisson
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 98
∞ arrivé(e) le : 07/05/2014
∞ Grain de sable : 84

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Sam 17 Mai - 12:09

- Tu m’a terriblement manqué aussi petite sœur. Dit-je dans un sourire. A sa revelation, je comprend que Noah et elle avait réagit complètement différemment à ma détention, l'un avait finit par laisser tomber au bout d'un an, ne participant plus au action de soutient envers les otages australien et l'autre avait toujours gardé espoirs. Mais je n'en voulais pas à mon petit frère, je le comprend même. Il m'était moi aussi arrivé de baisser les bras et lorsque j'étais à l'agonie à plusieurs moment, j'avais eu l'envie de me laisser mourir, mais j'avais tenue bon, pour eux. Pour ma mère aussi qui avait accepter à contre cœur que je parte à la guerre, elle n'aime pas la violence mais surtout elle ne voulait pas qu'il m'arrive quoi que ce soit et pourtant c'était arrivé... Elle l'avait d'ailleurs très mal pris que je veuille habitait chez Norah une semaine après mon retour, elle voulait profiter de moi, mais elle m'étouffais et mon père qui s'en voulait, était pire encore. Avec eux j'avais l'impression d'avoir à nouveau cinq ans. En effet , je faisait des cauchemars épouvantable la nuit, je hurler dans mon sommeil et chaque nuit, ma mère venait me réconforter, et c'était inapproprié vu mon âge. Les nuits était vraiment compliqué pour moi et je retardais le moment de dormir à chaque fois. Je regarde ma sœur et me lève. - On va marcher un peu ? J'ai besoin de me dégourdir les jambes.  Et sinon, comment vont papa et maman ? Il ne t'étouffe pas trop  ? Vu que tu est la petite dernière rester chez eux. On commence à marcher dans le parc et bien sûre je n'oublie pas de prendre des nouvelles de mes parents. Je passe mon bras autour de l'épaule d'Amy, j'avais besoin de ce contact tactile avec mes proches, j'ai vraiment besoin de me rassurer, que je suis bien là avec eux, que je ne rêve pas. Et puis de toute façon je me dit que si quelqu'un pense que nous sommes en couple, ce n'est pas grave, ça évitera aux garçons de draguait ma petite sœur que je continuerais toujours à protéger. Elle est trop jeune pour avoir affaire au garçon. Je la vois encore comme une petite fille, une petite princesse qui aime jouer a la poupée et manger des bonbons. Une petite fille fragile qui à encore besoin de son grand frère, et pourtant elle est devenue une vrai femme forte et indépendante.
Amy S. Harrisson
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 34
∞ arrivé(e) le : 15/05/2014
∞ Grain de sable : 0


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis:
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1801-amy-s-harrisson-l
✽ Sam 17 Mai - 14:58

Je ne réalisais pas encore vraiment que Jack était de nouveau parmi nous, j'ai parfois l'impression d'être dans un rêve. 3 ans loin de lui sans nouvelles, vous ne pouvez pas imaginer à quel point c'est dur à vivre sachant que Jack était vraiment un repère pour moi dans cette vie. Maintenant que je l'avais de nouveau à mes côtés je ne le laisserai plus repartir car je lui interdis de me laisser une nouvelle fois, malgré mon côté optimiste, il n'y avait pas un jour où je pleurais de peur d'un jour entendre son nom dans les victimes de ces otages. Heureusement pour nous, tout ça était derrière nous à présent, et même si sa douleur, son traumatisme était toujours enfoui en lui, je savais qu'un jour il réussira à passer outre tout ça grâce à notre présence, notre amour, et notre soutient. Profitant d'une petite étreinte, contact que nous n'avions pas eu depuis des années, je me rendais compte de la chance que nous avons de l'avoir récupéré dans nos vies. Des centaines, des milliers de personnes n'ont pas cette chance, et nous devons nous rendre compte que ceci est une chance que nous ne devons pas négliger. Je me lève avec lui en rangeant mon ipod dans mon sac tout en restant contre lui "Ecoute ils vont bien, ils vont mieux dirons nous depuis que tu es de nouveau parmi nous, surtout maman." Je lui souris car oui, notre mère à très mal vécu cette prise d'otage, je pense qu'elle a été la pire d'entre nous, mais nous essayions Noah et moi à tour de rôle de lui remonter le morale. "Oh tu sais je suis habituée à ce qu'il soit toujours sur moi, m'enfin! Je suis bien obligée, pour l'instant avec les études, je préfère m'y consacrer pleinement plutôt que de prendre un boulot à côté et ils acceptent que je reste à la maison donc ça m'arrange!" Le seul inconvénient que j'avais en étant toujours chez les parents c'était que mon père avait un peu de mal à laisser mes petits amis entrer ou quoi, je suis son bébé et je le resterai toujours aux yeux de tous et encore plus aux yeux de Jack qui lui ne m'a pas vu réellement grandir en 3 ans, et il faut dire que j'ai changé, j'ai grandit, mûrit je deviens femme doucement mais surement. "Et toi dis moi, comment ça se passe ton retour ici?" Je m’inquiétais pour lui, mais j'essayais de ne pas trop le montrer car il doit en avoir assez déjà des parents qui s'inquiètent constamment pour lui, ou alors des regards curieux des gens qui peuvent prendre pitié de lui. Non je ne voulais pas être un boulet pour lui, je voulais justement être comme une bouffée d'air frais dans sa vie, qu'il puisse oublier ses soucis.
Jack P. Harrisson
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 98
∞ arrivé(e) le : 07/05/2014
∞ Grain de sable : 84

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Sam 17 Mai - 16:57

Je me souviens lorsque je suis descendue de l'avion, accompagné du président, du premier ministre et d'autres politicien et journaliste en tout genre, j'avais refusé la moindre questions des journalistes avant d'avoir vu ma famille. Quelques policiers m'avait escorté jusqu'à une salle privée dans l’aéroport ou ma mère, mon père, mon frère et ma sœur se trouvait. A peine j'étais entré dans la pièce que ma mère s'était jeter dans mes bras en pleure, elle ne voulait plus me lâcher. Il a fallu que mon père la tire vers lui pour qu'elle me laisse respiré un peu. - Je sais qu'elle à mal vécue mon absence et encore moins mon départ chez Norah, une semaine après, mais elle est devenue trop étouffante pour moi. En tout cas tu à du courage de les supporter à longueur de journée, je compati. dit-je en riant légèrement. - Mais tu à raison, c'est important les études, moi j'ai fait le con, si je pouvais revenir en arrière je serais plus appliqué en cours et j'aurais passé un diplôme, car regarde aujourd'hui, je ne suis plus à l'armée et je suis incapable de faire quoi que ce soit... Je ne peux plus faire de métier ou l'ont est trop longtemps debout et pour les métiers de bureau il faut un diplôme. En effet je ne savais pas vraiment quoi faire de ma vie, je ne pouvais pas allez à la Fac à mon âge, j'aurais l'air ridicule et puis je n'ai même pas le diplôme de fin d'année du lycée qui est obligatoire pour aller en Fac. Je ne pouvais pas être serveur ou barman à cause de mes blessures aux jambes et au dos qui me fragilise. J'étais un peu paumé concernant mon avenir professionnel et puis je n'y est pas sérieusement réfléchie encore. Amy me demande ensuite comment se passé mon retour. Je n'aime pas trop répondre à cet question, car c'était toujours de la curiosité mal placé venant d'inconnue. Mais, parce que c'est ma sœur et que je sais qu'elle me demande ça parce qu'elle se soucie vraiment de moi, je décide de lui répondre tout de même et sans ironie. - Ça se passe.... bizarrement on va dire. Je passe mes journées à l'extérieur, tient hier il y avait un violent orage dehors et bien je me suis assis sur un banc du centre ville et j'ai attendue toute la journée quasiment, je regardais les gens courir pour s'abriter, je regardais la pluie tomber, je sentais cet odeur d'humidité et j'aimais ça. Quelques passant ma regarder comme si j'étais fou mais j'ai l'habitude, c'est tout les jours comme ça. Pour eux, je me comporte comme un extraterrestre. Je suis sans cesse obliger d'envoyer chié des curieux ou des journaliste et même des paparazzi, j'en ai cogné un il y à deux jours. Son appareil est en miette. Je sais que que je m'emporte trop vite et que ça finira par se tasser, les gens finiront par ne plus s'intéresser à moi, mais j'ai beaucoup trop de colère en moi pour me retenir de leurs hurler dessus ou de les frapper.
Contenu sponsorisé



 Sujets similaires

-
» Trac(k)back sur Colorado
» Trailer - Battlefield 3 Back to Karkand
» [eden team] the good the bad and the ugly (flo55)
» (flashback) back for good • hamilton fam
» Bleach - Turn Back The Pendulum
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 It's so good to have you back | PV. Jack