Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Baby, I love you But if you wanna leave, take good care ● Jules & Jonah

Jonah Paul. Smith
SEX IS DEFINITELY THE ANSWER
avatar
∞ messages : 275
∞ arrivé(e) le : 21/05/2014
∞ Grain de sable : 190


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1849-jonah-paul-smith
✽ Ven 23 Mai - 20:41


SO... Sorry



Il avait besoin de se vider la tête, toutes sortes de questions venaient envahir sa tête et il ne pouvait plus voir clair, cela faisait un peu plus d’un mois qu’il était de retour à Sydney et malheureusement il n’avait pas encore pu régler certains problèmes. Il s’était levé de son lit et il avait sent un goût pâteux dans sa bouche sans doute avait-il fait la fête toute la nuit et différentes effluves étaient venus lui envahir la bouche ceci-dit il n’avait aucuns souvenirs de sa soirée et mise à part la jeune et sulfureuse brune qui s’éveillait de son lit. Il ne porta aucune attention à la jeune femme, sur le chemin de la salle de bain il ramassa des sous vêtements féminins et une robe. Jonah souffla un instant avant de relever la tête et de croiser le regard de la jeune femme, il lui balança ses affaires et il la mit à la porte… Ce n’était qu’une nuit et elle n’avait rien de spectaculaire bien qu’il sait qu’il avait dit le contraire la veille ! Il passa rapidement à la salle de bain histoire de se décrasser de sa nuit de débauche d’hier, il enfila un vieux jean et un tee-shirt après s’être parfumé. Quand son regard croisa le miroir de la salle de bain il refréna un sentiment de dégoût. Ces derniers temps il ne pouvait se regarder dans un miroir, il a tellement peur de voir l’image de ce père furieux et violent et il sait que ce qu’il a fait n’était qu’un acte égoïste et lâche mais, que pouvait-il faire d’autre ? Il ne pouvait l’obliger à ne plus porter ce bébé, il ne pouvait s’imaginer devenir ce monstre.

Après plusieurs heures seul dans son appartement, il avait fini par tellement se détester & se morfondre qu’il prit la décision d’aller voir ailleurs pendant un temps, loin de tout malheureusement dans cette ville de Sydney Jonah ne passe pas inaperçu de ce fait il n’avait vu qu’une seule solution : L’aquarium. Il se souvenait être venu un après-midi avec Jules pendant le tournage de leur show TV et il n’y avait pas de journalistes, pas de photographe et c’était calme, un endroit serein où ils avaient passé la journée à admirer les différentes espèces. Bien que se souvenir lui ai fait un mal fou il ne voyait pas d’autre endroit où aller. Il prit une casquette des lunettes et son portefeuille, passa le pas de sa porte, prit l’escalier en espérant ne croiser personne dans les couloirs. Une fois la porte de l’immeuble franchit Jonah se sentit respirer à nouveau, il siffla un taxi priant pour que celui-ci ne le reconnaisse pas et lui demanda de se diriger vers l’aquarium.


Après s’être posé non loin du récif et avoir étudié la reproduction des tortues il était temps pour Jo de manger et bien qu’il soit malheureux et qu’il se sente coupable son ventre lui ne voulait que manger, cela faisait déjà dix minutes que toutes les personnes & animaux pouvait entendre le grondement que faisait son ventre quand il prit conscience qu’il ne fallait pas qu’il oublie de ce ravitailler en nourriture, il marchait en direction de l’un des nombreux restaurants quand son regard se posa en l’air vers un grand requin blanc, il a toujours aimé cet animal il ne sait aucunes choses sur ce prédateur mais, il trouve que cette bête est majestueuse. Il se dirigea vers la fiche complémentaire qui se trouvait à proximité, il donna un coup de poing dans le panneau, il était énervé et maintenant il était regardé par plusieurs personnes. Il fixa correctement sa casquette et passa son chemin, il ne pouvait s’empêcher de se remémorer la phrase lu quelques minutes plus tôt « Le requin blanc est solitaire, il peut cependant vivre avec une femelle. » Ce qu’il en pensait, c’était que ce majestueux requin blanc n’était qu’un lâche qui ne se soucie pas de sa progéniture et de sa femelle. S’il aimait cet animal c’est qu’il était comme lui, aussi lâche ! Dans ses pensées, il ne fit pas attention a lui et heurta violemment quelque chose –Quel con se dit-il – il ramassa sa casquette avant de relevé les yeux ce qu’il vit lui embruma les yeux –heureusement que j’ai ces lunettes - . Elle était la devant lui et il pouvait enfin la voir… Il recula cependant appréhendant sa réaction.
Jules S. Kerr-Anderson
Administratrice
avatar
∞ messages : 559
∞ arrivé(e) le : 18/03/2014
∞ Grain de sable : 64


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: en présence limitée
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1137-walk-walk-fashion
✽ Sam 24 Mai - 16:02

« Allez viens avec moi et la gamine à l'aquarium de Sydney. T'as plus de tact avec les gosses que moi » Intérieurement je bouillonne mais je ne peux rien dire à mon amie. Elle n'a pas tord, j'ai un certain feeling avec les enfants et ce depuis toujours. Je préférerais éviter de jouer à la maman/tata mais je dois bien ça à Cayleen qui a toujours été là pour moi, spécialement depuis ces dernières semaines. Je sors un jeans slim et un pull léger de mon placard. « Ca marche. On se retrouve à l'aquarium dans une heure, on mange vite fait et on fait le tour de l'aquarium. Ça te va ? » Mon amie acquiesce rapidement et je raccroche tout aussi rapidement. Pour aller jusque là haut en taxi il va me falloir un bon bout de temps et il faut encore que je me prépare. Depuis l'accident je n'ai plus mis les pieds derrière un volant et je ne suis pas encore prête. J'appelle un taxi alors que j'enfile mon pull, histoire de ne pas attendre devant la maison pendant de nombreuses minutes. Aujourd'hui, il fait beau mais je sais qu'à l'intérieurement de l'aquarium il fera frais et j'ai déjà la chair de poule rien qu'à savoir que je vais voir un requin. Je déteste ces bêtes depuis toujours, encore plus depuis que Bronte s'est fait mordre par l'un d'entre eux et a failli finir paraplégique à cause de cela. Je soupire à cette pensée. J'aurais préféré une sortie au zoo pour voir les perroquets, les koalas ou bien encore les tigres. Ce n'est pas bien grave. J'enfile une paire de talons hauts et je me dirige vers la sortie, sac à main sur l'épaule. J'espère vraiment que la nièce de Cayleen n'est pas un petit monstre parce que je n'ai pas les nerfs pour supporter une emmerdeuse. J'attrape mon portable et contacte rapidement Austin, histoire de voir comment il va et comment va sa sœur. Je ne sais pas encore comment il va faire pour gérer ses problèmes de drogue puisqu'il est impensable qu'il aille en cure de désintoxication, cela le grillerait au niveau de la fédération de football et de ses coéquipiers... Je laisse un message sur le répondeur et m'enfonce dans le taxi à qui j'indique le lieu de mon rendez vous.

Après une demi heure à regarder quelques animaux marins, nous nous dirigeons vers le petit restaurant au bout du couloir. Ils ne servent pas grand chose et surtout pas de poisson. Je me souviens que, lorsque j'étais enfant, ils servaient du poisson. Mais tout ça est révolu. Les enfants croyaient que les cuisiniers allaient tuer les poissons directement dans les aquariums et qu'ils les donnaient à manger. Tout cela était fou mais avait suffit à faire changer la carte du petit restaurant de l'aquarium. Je me charge de commander des bagels et quelques portions de frites. Ça ne nous fera pas de mal. Je souris au caissier, paye rapidement les quelques dollars que je lui dois et me dirige vers le fond de la salle où se toruvent mon amie et sa nièce. Je leur fais un signe de mains et rentre en collision avec quelqu'un. Je manque de grogner et d'insulter la personne comme à mon habitude. Je suis quelque peu insupportable depuis mon accident. Je n'ai jamais été très agréable à vrai dire mais ça peu de personne le savent. Lorsque je lève les yeux, un large frisson parcourt mon échine. Ce n'est pas possible. Il fait quelques pas en arrière et je reste plantée là, comme un piquet. Je le regarde et des tas de sensations et de sentiments parcourent mon corps et mon cerveau. J'ai envie de le tuer. J'ai envie de l'étrangler. Une chose est claire et nette, je n'ai aucune envie d'être gentille et conciliente avec lui. C'est tout l'inverse. Jonah est là. Après des mois d'absence et de mutisme il débarque la bouche en cœur. Je déteste cela. Je le déteste. Je vois mon amie se lever en quatrième vitesse et lui fais signe de ne pas intervenir. Il faut que je règle mes comptes avec lui et le plus tôt sera le mieux. « Ah ça y est, t'as retrouvé le chemin de Sydney » Lâchais-je sans le ménager. Un ton sec et détestable comme je savais bien faire. Je lui en voulais terriblement et encore, ce n'était rien de le dire. Je n'imaginais même pas l'état d'Austin quand il allait apprendre que Jonah était sur Sydney. Il allait devenir fou. Il fallait que je ne lui dise rien. Je devais le ménager... Mais il m'en voudrait de lui avoir cacher quelque chose d'aussi gros. J'avais longuement espéré que Jonah retrouverait la raison et referait surface, en vain. Maintenant que je n'étais plus enceinte, voilà qu'il se pointait et ça, je n'acceptais pas. Je ne pourrais jamais lui pardonner son abandon, surtout à ce moment de ma vie. « Tu viens voir comment va ta progéniture ? Eh bien il y en a plus. Tu peux repartir » Il n'était sûrement pas revenu pour moi. Pour m'abandonner de la sorte, il n'avait jamais du m'aimer. À vrai dire, je commençais presque à douter de mes sentiments à son égard. Pourquoi ? Tout simplement parce que tout cela avait été trop vite et ne me ressemblait pas. J'avais peut être juste cherché à combler le vide laissé par Austin. Je n'en savais rien et n'avais pas envie de réfléchir. Je croisa mes bras au niveau de ma poitrine et ne le lâcha pas du regard. Il y avait une chance sur deux pour qu'il fasse demi tour. Après tout, il était lâche.

_________________
'cause all of me, loves all of you.
jaustin .♡. love your curves and all your edges, all your perfect imperfections give your all to me, i'll give my all to you. you're my end and my beginning even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you, oh  .♡. j-14&15 ; lourine, zavid et nulie réunis ahah !
Jonah Paul. Smith
SEX IS DEFINITELY THE ANSWER
avatar
∞ messages : 275
∞ arrivé(e) le : 21/05/2014
∞ Grain de sable : 190


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1849-jonah-paul-smith
✽ Lun 26 Mai - 15:16

Elle était là, face à lui les bras croisés et son regard était posé sur Jonah, c’était pour lui un moment horrible, plus horrible que ce que son père avait pu lui faire… Elle n’avait dit que deux simples phrases et il avait entendu toute la colère qu’elle ressentait, il savait très bien que la revoir ne serait pas simple, qu’il devrait faire face à ses conneries. Jonah ne leva pas les yeux, il ne pouvait affronter son regard pas à cet instant, il voulait fuir loin très loin de cet aquarium qui venait d’avoir une atmosphère très pesante cependant cela faisait plus de trois semaines qu’il voulait la voir, il voulait s’excuser et il n’en avait pas eu l’opportunité parce que Jules était toujours chouchoutées par ses amis et Jo n’avait pu l’approcher. Il était la devant elle et il ne savait pas quelle attitude adopter il regarda à droite et à gauche histoire de voir s’il y avait un échappatoire au cas où il ne pourrait assumer cette rencontre.  Il avait plein d’explications  à lui donner, il fallait qu’il lui donne des raisons à sa fuite mais en avait-il vraiment c’était la question qu’il se poser… Il avait envie de vomir et il savait qu’il devait lui dire quelque chose, il voulait la prendre dans ses bras et sentir son odeur, il aurait voulut pouvoir lui dire combien il était désolé mais, il se doutait qu’elle n’accepterait pas ce rapprochement et sans doute aller telle le frapper. « Je sais… Désolé pour ton accident. » Il leva la tête pour la regarder, enfin il en avait le courage et bien qu’il soit emplit de doute il espère voir dans ses yeux encore un peu d’amour pour lui. « Non je suis de retour a Sydney pour toi, je suis partis de mon stage de Danse à Barcelone quand j’ai appris par les médias. » Il se souvenait du moment où il avait dit à son prof de danse qu’il devait partir parce que la femme qu’il aime avait eu un accident, son professeur c’était moqué de lui et il ne comprenait pas Jonah mais lui s’en foutait il voulait juste prendre l’avion et la rejoindre à l’hôpital et il l’avait fait malheureusement une fois dans les couloirs de l’hôpital il avait fait machine arrière voyant tout ces gens inconnus à son chevet.  Il baissa sa tête de nouveau et regarda ses baskets honteux…  Il pensait à cet enfant à son amour pour Jules et il savait au fond de lui que cette lâcheté lui avait fait perdre tout droit sur la relation qu’il aurait pu avoir avec Jules, elle avait le contrôle de la situation et elle était maître du destin de Jonah, pour lui c’était une situation frustrante et c’était la première fois qu’il se sentait ainsi.


Avant Jonah voyait les filles comme des morceaux de viandes, c’est horrible mais c’était la réalité il séduisait une fille, il couchait avec et le lendemain il en trouvait une autre. Il ne s’était jamais posé la question de l’amour, il voulait juste assouvir ses pulsions bestiales et point barre et les filles aimaient ça enfin du moins elles aimaient coucher avec lui et après tout c’est bel homme et au lit il savait y faire. Certaines auraient voulut plus mais, lui il ne recherchait pas ça et ne se préoccupait pas des exigences et envies de ses dames après avoir obtenu une nuit avec elles.  Lorsque Jonah avait rencontré Jules tout avait changé, il n’allait pas voir ailleurs et il avait conscience qu’il l’apprécié de plus en plus à mesure où ils étaient ensembles. Très vite il avait pris conscience de ses sentiments et quand ils ont emménagés ensemble chez elle, il était l’homme le plus heureux du monde. A présent il était là, triste regardant ses baskets et ne voulant que fuir afin de ne plus se sentir aussi coupable. « Je ne voulais pas fuir, j’ai été lâche mais je ne vais pas partir. » Il avait relevé la tête histoire de voir la réaction de Jules face à ses mots, il a peur à présent et il a une boule dans sa gorge et ses yeux lui piquent...
Jules S. Kerr-Anderson
Administratrice
avatar
∞ messages : 559
∞ arrivé(e) le : 18/03/2014
∞ Grain de sable : 64


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: en présence limitée
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1137-walk-walk-fashion
✽ Lun 26 Mai - 17:01

Revoir Jonah me brisait le cœur une nouvelle fois. Je le détestais à ce moment même. À vrai dire, je le haissais depuis tellement longtemps que tout cela semblait logique. Cette colère qui grandissait en moi semblait légitime, comme si c'était normal que je veuille lui sauter à la gorge et l'étrangler avec mes petites mains. Cependant, face à lui, j'étais quelque peu vulnérable. Il me rappelait tous les bons moments que nous avions eu ensemble, les entrainements, les fous rire et tout ce qui va avec. Bien entendu, je gardais un goût amer de cette relation mais il n'y avait pas que ça, absolument pas. Mais je ne pouvais pas oublier le négatif pour le moment. J'y arriverais bien un jour, plus tard, lorsque j'aurais réussi à me reconstruire. « Je sais… Désolé pour ton accident. » Je le regarde et lève les yeux au ciel. Il est désolé, tant mieux pour lui mais ça ne changera rien. Ça ne changera pas le fait que je me suis fait percuter de plein fouet sur la route nationale, que j'aurais pu perdre la vie dans cet accident et que j'étais encore plus seule que jamais à l'heure actuelle. « Non je suis de retour a Melbourne pour toi, je suis partis de mon stage de Danse à Barcelone quand j’ai appris par les médias. » Je le regarde et grimace légèrement. Je serais presque touchée qu'il ait quitté son stage pour venir mais l'accident remonte à il y a trois semaines et je n'ai pas besoin de lui. Il a pris la poudre d'escampette quand j'avais besoin de lui alors je n'allais pas lui faciliter la tâche. « Eh bien tu peux retourner à Barcelone, à Tokyo ou même à New York faire tes stages à la con, ça ne changera rien » J'aurai sûrement préféré le voir à mon chevet mais j'avais toujours eu de la visite et je connais assez le jeune homme pour savoir qu'il voulait faire tout cela dans la plus grande discrétion. Autant éviter d'alerter tous les médias et mes amis qui se seraient fait une joie de le jeter de hors, voire même de la jeter à la mer et de le laisser se faire avaler par un requin. Au moins, il semblait avoir abandonné tout ce qu'il avait en cours pour venir. Égoistement, j'aurais préféré qu'il le fasse plus tôt. Je regardais le jeune homme alors que lui fuyait mon regard et cela m'exaspérait au plus haut point. J'avais envie de le secouer mais il était trop loin et je n'avais pas envie de passer pour une folle furieuse. J'avais une certaine réputation à respecter et aucune envie de me donner en spectacle. Lorsqu'il releva la tête et que son regard croisa le mien, je déglutis difficilement. Ses yeux, sa bouche. J'avais essayé de tout oublier mais je n'y étais pas arrivée. Il était toujours aussi beau, aussi séduisant mais je ne devais pas penser à cela. Il m'avait brisé le cœur et avait foutu le camp au premier petit problème. Je devais lui en vouloir. À vrai dire, ce n'était pas si difficile que ça de lui en vouloir. « Je ne voulais pas fuir, j’ai été lâche mais je ne vais pas partir. » Je le regarde et fronce les sourcils. J'avais l'impression d'être dans un film ou alors qu'une caméra caché nous filmait depuis je ne sias quel coin de l'aquarium. Au loin, je voyais mon amie qui tentait d'entendre tout ce qui se disait. « C'était il y a trois mois qu'il fallait rester. Tu t'es barré comme un lâche et tu crois que je vais accepter ton retour avec un large sourire et un petit câlin ? » Je le regarde et finis par soupirer et secouer légèrement la tête de droite à gauche. « Je ne peux pas t'empêcher d'être ici mais je n'ai aucune envie de te voir dans le coin Jonah. Tu m'as abandonné dès que t'en as eu le courage. Je suis pas un animal de compagnie qu'on largue au bord de la route avant de partir en vacances ! » Finis-je par lâcher. Je lui en voulais terriblement, il n'y avait pas à dire. Je n'allais pas pouvoir lui pardonner comme ça, encore moins quand j'avais promis à Austin de mener la vie dure au jeune Smith. Il allait devenir fou quand j'allais lui dire tout cela... « Au final je ne sais toujours pas pourquoi tu es parti. Je continue de penser que c'est de ma faute, de cette grossesse et ça me bloque. J'ai besoin d'avancer, moi aussi » Il semblait avoir tourné la page alors pourquoi n'avais-je pas pu le faire ? J'avais besoin de penser à moi, de me remonter un moral du feu de dieu parce que les mois à venir allaient être difficile, très difficile...

_________________
'cause all of me, loves all of you.
jaustin .♡. love your curves and all your edges, all your perfect imperfections give your all to me, i'll give my all to you. you're my end and my beginning even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you, oh  .♡. j-14&15 ; lourine, zavid et nulie réunis ahah !
Jonah Paul. Smith
SEX IS DEFINITELY THE ANSWER
avatar
∞ messages : 275
∞ arrivé(e) le : 21/05/2014
∞ Grain de sable : 190


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1849-jonah-paul-smith
✽ Lun 26 Mai - 20:58

« Eh bien tu peux retourner à Barcelone, à Tokyo ou même à New York faire tes stages à la con, ça ne changera rien », Ca c'était dur a entendre pour Jonah, il voulait s'énerver et lui dire qu'il était là pour elle, il était en colère et il se sentait coupable ! Il pouvait comprendre la colère de la jeune femme mais, lui aussi il avait le droit d'être en colère malheureusement il n'avait pas le contrôle de la situation et s'il se mettait en colère, Jo avait conscience qu'il pouvait la perdre à tout moment, alors il ne dit rien. « C'était il y a trois mois qu'il fallait rester. Tu t'es barré comme un lâche et tu crois que je vais accepter ton retour avec un large sourire et un petit câlin ? » Il prenait la une grosse claque dans la gueule et à nouveau il décida de fermer sa bouche après tout il avait merdé il méritait bien ses mots... Elle regardait Jonah droit dans les yeux et soupira avant d'ajouter des mots qui résonnèrent comme un coup de poignard en plein coeur. « Je ne peux pas t'empêcher d'être ici mais je n'ai aucune envie de te voir dans le coin Jonah. Tu m'as abandonné dès que t'en as eu le courage. Je suis pas un animal de compagnie qu'on largue au bord de la route avant de partir en vacances ! » Elle ne pesait pas ses mots, il ne l'avait jamais vu ainsi... Elle qui d'habitude était une fleur calme et paisible là elle était l'inverse, elle aurait pu le frapper ça n'aurait pas étonné Jonah ! Il ferma les yeux et se mordit la lèvre si fort qu'il enleva un morceau de peau et saigna, instinctivement il lécha la goutte de sang. Il pensait que Jules en avait fini qu'elle ne dirait pas un mot de plus et qu'elle le laisserait là seul face à lui même. Son portable vibra dans sa poche mais, il ne le regarda pas. Il ne voulait pas qu'elle croit qu'il ne voulait pas lui parler. Il attendait le moment pour lui expliquer et il n'avait pas pu le faire, il avait été lâche c'est certain mais il n'était pas prêt. Il leva la tête quand elle reprit la parole !

« Au final je ne sais toujours pas pourquoi tu es parti. Je continue de penser que c'est de ma faute, de cette grossesse et ça me bloque. J'ai besoin d'avancer, moi aussi » Il était en colère contre elle maintenant, comment pouvait elle penser ça? Il pensa que finalement elle avait un sale avis sur lui et d'abord pourquoi ? Oui, il l'avait abandonné, oui c'était crétin et vraiment moche de faire ça... Il leva la tête, en colère contre elle & contre lui même, il avait fait la pire erreur de sa vie. « Ne pense pas ça ce n'est pas de ta faute, pas de la faute du bébé du moins pas comme tu le penses. Je suis désolé vraiment désolé pour le petit pois...» Il avait sourit au surnom "petit pois" dès le début il avait appelé l'enfant ainsi, il avait déjà de l'amour pour lui dans le fond mais il avait eu peur trop peur. « J'étais à Sydney le lendemain de ton accident.» il avait dit ça dans un murmure, c'était la fin d'un souffle comme s'il pouvait s'excuser de cette façon... Il voulait lui parler de tout seulement il voyait bien la jeune femme qui regardait dans leur direction, elle écoutait du moins elle pouvait entendre des morceaux de cette conversation & cela ne plaisait pas à Jonah mais encore là il ne pouvait rien dire, comment l'obliger à emmener loin son amie alors qu'elle, elle ne lui avait jamais fait de mal et lui était devenu un monstre pour Jules en si peu de temps. « J'étais à l’hôpital, il y avait tellement de monde dont pour la plus parts auraient voulut me tuer & moi Jules je ne voulais que te parler à toi et puis merde j'ai pris peur ! Je n'ai pas voulut que tu penses que je t'abandonnais, non ni toi ni le bébé ! » C'était la première fois qu'il prononçait son prénom et celui-ci lui avait redonné un sentiment d'amour éternel pour elle, il l'aimait & il le savait bien avant de fuir. « Tu dois savoir que je t'aime Jules et je m'en voudrais toute ma vie, je ferais tout pour que tu me pardonnes et tu sais combien je suis patient. » Il lui sourit, un petit sourire et il espérait que celle-ci ne le prenne pas mal... « Je voudrais t'expliquer, te dire à quel point je suis désolé mais, ce n'est pas facile a expliquer. Je ne peux pas encore, j'ai eu peur, on est jeune & ça faisait pas longtemps que l'on était ensemble mais, ça ne me faisait pas peur ça plus que je t'aime mais j'avais peur, peur d'être père, peur d'être un mauvais peur, il faut que je t'explique mais, sache juste que je suis désolé.»


Jules S. Kerr-Anderson
Administratrice
avatar
∞ messages : 559
∞ arrivé(e) le : 18/03/2014
∞ Grain de sable : 64


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: en présence limitée
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1137-walk-walk-fashion
✽ Mar 27 Mai - 15:34

Dire que j'étais en colère après Jonah était un euphémisme. J'avais envie de le frapper, vraiment, mais je me retenais un peu plus chaque seconde. J'avais tenté de tout enfouir, de ne plus penser à rien mais le voir faisait tout remonter. C'était fatiguant et je savais bien que cette petite guerre n'était pas prête de terminer. Je ne pouvais pas lui laisser la paix, c'était plus fort que moi. J'agissais telle une folle, j'en étais méchante mais j'avais envie qu'il ressente le tiers de ce que j'avais ressenti pendant ces quelques longues semaines. J'avais vraiment envie qu'il souffre autant que j'avais souffert, même si c'était impossible. J'étais sadique, voilà mon gros problème à ce moment même. J'aurais très bien pu lui dire que je ne lui en voulais pas et tout ce qui va avec mais cela aurait été trop facile pour lui. Ou peut être que cela l'aurait encore blessé, je ne savais pas trop. Mais pour le moment je n'arrivais pas à me calmer, à me raisonner et attaquer était quand même plutôt cool et facile. Pour une fois depuis un bon bout de temps, je réfléchissais avec mon cœur et non avec ma tête et cela faisait un bien fou. Je ne me répétais plus que je devais faire attention. J'allais enfin pouvoir me libérer de tout, déverser ma rage sur quelqu'un qui le méritait. C'était ça le grand changement, je n'allais pas attaquer quelqu'un qui n'avait rien fait, je m'en prenais à celui qui était à la base de tous ces problèmes. « Ne pense pas ça ce n'est pas de ta faute, pas de la faute du bébé du moins pas comme tu le penses. Je suis désolé vraiment désolé pour le petit pois...» Je regarda le jeune homme et ma bouche s'ouvrit en grand, tout comme mes yeux. Le petit pois ? C'était un bébé, un fœtus et il l'appelait le petit pois... Que croyait-il ? Que j'étais une jardinière qui avait des haricots et des carottes dans le ventre ? Je me retins d'hurler un peu plus. Il y avait déjà assez de tensions comme ça et il semblait prêt à parler, ou peut être pas. « J'étais à Melbourne le lendemain de ton accident.» Mes yeux ne le quittent pas et je lui adresse un léger sourire en coin. J'en viens même à taper dans mes mains pour le féliciter. « Tu veux une médaille peut être ? » Je n'avais jamais été aussi méchante aussi longtemps. Je détestais ça, me prendre la tête avec quelqu'un mais lui l'avait amplement mérité ! J'avais préparé un discours pour la naissance du bébé mais je n'avais plus à attendre un événement qui n'arriverait jamais, le jeune homme était revenu avant. Trop tard mais avant la date butoire tout de même. Je le laissais parler et souris légèrement en l'entendant dire que j'avais toujours été entourée et qu'il aurait fini jeté de l'hôpital à coup de pieds au cul. Si ce n'était pas par mes amis, il l'aurait été par la sécurité parce que je ne lui aurais pas laissé le temps de faire quoi que ce soit, de dire quoi que ce soit. Ce n'était peut être pas plus mal qu'il ait pris patiente et ait attendu jusqu'au jour d'aujourd'hui. Bien que rien de tout cela n'était prévu. À moins qu'il soit complètement paranoïaque et me suive dans tous mes déplacements. Je chassa rapidement cette folle idée de ma tête et me concentra sur ce qu'il avait à dire. Bien entendu nous n'étions pas ensemble depuis longtemps, que c'était effrayant. J'avais aussi pris peur en apprenant la nouvelle. Javais aussi eu peur d'être une terrible mère mais je n'avais pas pris la poudre d'escampette. Je n'ai pas grandis comme tout le monde mais à deux nous aurions pu faire quelque chose, être fort, réussir à gérer ce petit 'problème'. Quitte à avorter. Je n'avais jamais été contre cette idée, il m'aurait juste fallu un peu de soutien. Soupirant, je passe une main dans mes cheveux et laisse les bras le long de mon corps. Je n'ai plus envie de me battre, j'ai envie de savoir le pourquoi du comment il a tout foutu en l'air. « Eh bien explique moi. J'ai tout mon temps » A vrai dire non mais je n'avais aucune envie de partir maintenant. J'étais curieuse de voir quel mensonge il allait bien pouvoir inventer pour se sortir de ce merdier sans nom et sans fin. « Tu n'as peut être pas voulu que je pense que tu me quittais, moi et le bébé, mais c'est ce que tu as fais. J'aurais presque pu appeler la police et dire que tu avais disparu sans laisser de traces » Je me souvenais encore de tout ce qu'il s'était passé ce jour là. J'étais partie à l'agence et en revenant, il n'y avait plus personne. Je soupire légèrement et le regarde. « Avec tout ce que j'ai vécu gamine, avec tout ce que je t'ai dis t'as quand même réussi à me tourner le dos c'est fort quand on y pense » Il était l'un des seul qui savait tout de moi. À l'heure actuelle, rare sont les personnes qui connaissent mon passé, qui savent que ma mère est morte sous les coups de mon père et qu'à une dizaine de minutes près, c'était aussi mon sort. Nous étions tous les deux debout comme des piquets et je devais avouer que mes pieds commençaient à souffrir. Marcher en talons hauts n'est pas un problème mais m'enraciner comme c'est le cas à l'heure actuelle, c'est tout autre chose. « Tu veux peut être t'asseoir ? Je ne fais pas ça en signe de paix mais parce que j'ai les orteils en compote et que j'ai l'impression de m'enraciner » Mon amie allait devenir folle mais je savais aussi qu'intérieurement, elle me comprenait. J'avais besoin de réponses et j'allais les avoir.

_________________
'cause all of me, loves all of you.
jaustin .♡. love your curves and all your edges, all your perfect imperfections give your all to me, i'll give my all to you. you're my end and my beginning even when I lose I'm winning 'cause I give you all of me and you give me all of you, oh  .♡. j-14&15 ; lourine, zavid et nulie réunis ahah !
Jonah Paul. Smith
SEX IS DEFINITELY THE ANSWER
avatar
∞ messages : 275
∞ arrivé(e) le : 21/05/2014
∞ Grain de sable : 190


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1849-jonah-paul-smith
✽ Mar 27 Mai - 22:10

Elle était si froide et si en colère que Jonah avait du mal à la reconnaitre et bien qu’elle ait milles et une raisons de lui en vouloir, il ne se sentait pas à l’aise pour lui confier ses craintes au moment ou il avait appris pour le petit pois ! Elle était là devant lui et elle ne se démontait pas, elle voulait savoir la vérité et ses paroles bien que durs faisait prendre de plus en plus conscience à Jonah le mal qu’il avait pu lui faire… Il était tellement honteux qu’il n’osait jamais la regarder plus de cinq minutes dans les yeux, que pouvait-il faire mise a part s’excuser et lui donner les raisons de sa fuite ? Il était là tremblant comme une feuille à chacune de ses paroles et quand elle joint ses mains à ses paroles c’est comme une évidence pour lui, rien ne sera plus jamais comme avant. Avant elle avait du respect pour lui et maintenant que ressentait-elle ? Il se doutait et n’avait aucune fausses idées sur les sentiments de Jules, il savait que si elle le pouvait elle le tuerait là sur place peu importe les témoins qu’il pourrait y avoir. « Tu veux une médaille peut être ? » non il n’avait pas besoin d’une médaille, une médaille c’est une fierté quelque chose que l’on gagne pour une « bonne action » et non pas pour la fuite en avant et la connerie humaine. Il avait eu une réaction primaire de fuite et un psychologue vous direz sans doute que sa fuite était une conséquence de son passé mais, Jules elle ne savait rien de son passé, elle n’avait jamais posé de questions et il lui en aurait jamais parlé de lui-même, il aurait juste voulut ne jamais avoir à se remettre en question au sujet de son aptitudes à être père. Il pensa a toutes les choses qu’elle était en train de dire et Jonah Paul Smith savait très bien qu’elle avait raison, en effet il avait disparu sans laisser de trace, il avait fuis rapidement à l’autre bout de Sydney dans un premier temps, puis à Paris & Tokyo ainsi que Barcelone, il avait voyagé pour se tenir éloigner d’elle et c’était une chose horrible, il en avait conscience et s’il le pouvait il ferait machine arrière… Il n’aurait pas réagit comme un lâche, il aurait parlé avec elle de ce qu’elle souhaitait faire, il aurait pu le garder ou même prendre la décision d’un avortement malheureusement sur le coup la fuite lui a paru la meilleure des solutions, il avait besoin de réfléchir loin, au calme sans pression et sur le moment son instinct lui a dit de fuir. « Avec tout ce que j'ai vécu gamine, avec tout ce que je t'ai dis t'as quand même réussi à me tourner le dos c'est fort quand on y pense » Merde il venait tout juste de réaliser le mal qu’il pouvait lui avoir fait en oubliant pendant un instant son passé, c’est vrai elle ne lui avait rien caché de son passé et celui-ci était presque pire que le mien, en plus elle aurait pu comprendre sa peur, elle aussi avait assister aux pires instinct primaires des hommes. Il n’était pas fier de lui à ce moment, il n’avait pas réalisé avant qu’elle lui rappel son passé, avant il n’avait pas conscience qu’elle pourrait comprendre ses peurs & évidement s’il lui avait parlé de son passé elle aurait pu « anticiper » et peut-être même « éviter » sa fuite. « Quel CON ! » C’était sortit de sa bouche sans le vouloir, le son n’était pas fort mais même l’autre pin bèche qui les observait pouvait avoir entendu alors Jules elle… Pourtant elle ne fit rien, pas un mot n’échappa de sa bouche, c’était un moment gênant et il préférait qu’elle ne relève pas cette phrase. Il en était presque reconnaissant.


« Tu veux peut être t'asseoir ? Je ne fais pas ça en signe de paix mais parce que j'ai les orteils en compote et que j'ai l'impression de m'enraciner » Elle était cache au moins, ce n’était pas pour le plaisir de Jonah qu’elle voulait s’assoir mais pour le plaisir de ses pieds et ça il l’avait bien compris, même un enfant de dix ans aurait pu comprendre. Il ne voulait pas lui répondre, cela ne servait à rien et il était déjà assez énervé contre lui & contre elle et tout ceux qui s’arrêter pour regarder dans leur direction… Il avança d’un pas lourd vers un banc face à l’aquarium où il avait vu le grand requin blanc quelques minutes plus tôt, c’était les places assises les plus proches de l’endroit où ils s’étaient rentrés dedans quelques minutes plus tôt malheureusement pour lui cet endroit il ne l’aimait plus, et il se sentait mal d’y retourner cependant il n’avait pas le choix et il voulait que cette rencontre se finisse au plus tôt histoire de pouvoir se pendre après ou encore de se punir d’une autre façon peu importe, il voulait en finir et rapidement alors il allait tout lui déballer et si elle ne comprenait pas et bien c’était la fin pour eux, pour lui. Il s’assit en tailleur sur l’un des places du banc et Jules ce mit a ses cotés cette proximité naissante entre eux et l’odeur de son parfum que Jonah pouvait sentir lui rappela une nuit où elle s’était endormis sur le banc de la gare la tête sur ses genoux et la ventilation au dessus d’eux amené le parfum de Jules dans le nez de Jonah, c’était une des nuits qu’il aimait le plus autant que leur première nuit ensemble. « Je sais que tu m’en veux mais je ne t’ai pas tout dit sur mon passé, contrairement à toi je n’ai jamais voulut en parler pour moi c’est du passé et ça ne doit pas me pourrir la vie, malheureusement ce putain de passé viens de gâché notre histoire… » Il ne savait pas comment lui dire les choses, devait-il tout lui dire ou seulement ce qu’il voulait bien dire, pouvait-il encore lui mentir. Il déglutit & soupira un long moment, il ne la regardait même pas il avait les yeux fixé sur l’aquarium face à lui cherchant de l’œil se fichu requin blanc. Peut-être que s’il le voyait il aurait le courage de lui dire la vérité et enfin il serait libéré d’un poids mais non ce monstre ne venait pas et le courage de Jonah commençait à s’épuiser, il avait les mains mouette et il avait chaud et son cœur lui faisait un mal de chien en accélérant. « Mon père était un homme colérique m’a fichu à la porte à 16ans j’ai du arrêter l’école et faire des petits boulots pour réussir à me sortir de toute cette merde notamment la prostitution » il marqua une pause, il venait de dire un truc choquant sur lui et c’était une des choses dont il ne se ventait pas. « J’avais peur, juste peur d’être un mauvais père. De faire les mêmes erreurs, de te pourrir la vie comme mon père a fait pour ma mère et par conséquent de faire vivre un enfer à notre enfant. Alors j’ai fuis et oui c’était lâche et je le regretterais sans doute pour le reste de ma vie et tu as le droit de me haïr, je t’aime et j’ai été le plus con des mecs au monde et j’en suis désolé. Le mal que je t’ai fais n’étais pas volontaire j’ai juste étais le pire des idiots et voilà j’en paye les conséquences autant que toi si je puis dire… » C’était difficile et il n’avait pas tout dit mais au moins c’était la vérité et bien qu’il soit soulagé il avait porté ses doigts à sa bouche et à présent il s’arrachait les ongles tellement il avait un sentiment de honte et un grand stress émotionnel.
Contenu sponsorisé



 Sujets similaires

-
» Love pub souhaite se lier a Zone Pub [accepté]
» [JOB] We Love Motion recherche un Monteur vidéo
» [Cross] Obscure Love
» Une chanson ayant pour refrain "free love it"
» Popup et message sur 111 - Baby TV
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Baby, I love you But if you wanna leave, take good care ● Jules & Jonah