Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Jack&Victoria | you're not a man like other.

Victoria A. Sorensen
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 518
∞ arrivé(e) le : 23/12/2013
∞ Grain de sable : 101


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1800-victoria-sorensen
✽ Mer 28 Mai - 19:14



 
jack&victoriayou're not a man like other

 
J’arrivais carrément en retard ce soir là, comme souvent, comme d’habitude en fait. Je soupirais en entrant en trombe dans le night club et me dirigeait directement vers les vestiaires. Je saluais mes collègues, il y avait beaucoup d’homme, et me dirigeait vers mon casier, me dénudant pour enfiler quelque chose de beaucoup plus sexy. Il était 1h du matin, l’heure à laquelle commençaient les spectacles plus chauds. Plusieurs de mes collègues arrivaient en gloussant, je leur souriais et me maquilla légèrement. Je n’avais pas besoin d’une tonne de maquillage, les hommes regardaient mon corps plutôt que mon visage. Ce soir, j’avais une commande particulière. C’est Noah, un de mes amis et amant régulier, qui a demandé à ce que je fasse le show dans la partie VIP. Son frère était de retour depuis quelques jours et il voulait fêter ça. « Vicky on t’attend. » Je criais un j’arrive sonore et m’attardait quelques temps devant le miroir. Je portais un costume de collégienne comme celui de Britney Spears dans un de ses célèbres clips. Je lissais mes vêtements et laissait mes cheveux bruns retombés sur mes épaules. J'ouvrais plusieurs boutons de ma chemise qui dévoilait un soutien-gorge de dentelle noir, et évidemment je portais la même chose en string. Malgré tout, je ne me trouvais pas vulgaire. Mais ce n'était que mon avis, les autres femmes me trouveraient habillée comme une catin, et les hommes penseraient que je n'en dévoile encore pas assez.

Je rentrais dans le night club par la porte menant directement au salon VIP et saluait d'un regard langoureux Noah, avachi sur un canapé, avec plusieurs amis, et certainement son frère, qui lui ressemblait beaucoup. Je faisais mine de leur apporter des boissons, exagérant tous mes gestes alors que commençait la musique, lente et sensuelle. Je me reculais près de la petite scène et déboutonnait les boutons restant de ma chemise en regardant les hommes un à un, essayant de les envoûter comme j'aimais si bien le faire. Je me trémoussais et allais me frotter langoureusement contre Noah puis contre son frère, puisque apparemment, c'était à lui qu'était la surprise et lui qui devait en profiter. Je lui souriais et venais souffler contre son cou, tout contact étant interdit au sein de la boîte, que ce soit moi ou les hommes, mais ça n'empêchait pas de continuer la soirée chez lui, chez moi, ou ailleurs.
©clever love.
Jack P. Harrisson
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 98
∞ arrivé(e) le : 07/05/2014
∞ Grain de sable : 84

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Lun 2 Juin - 9:50

Mon frère, Noah, avait insister pour me faire une fête de retour. Je n'en avais franchement pas envie, j'avais tout ces soit disant "amis" et "connaissance" qui sont juste là pour voir à quoi je ressemble, pour essayer de me soutirer des informations sur ma détention, me demandant de raconter comme si c'était "cool" d'avoir était pris en otage. Il pensait surement que j'étais une bête de foire et je n'avais franchement pas envie de tout ça. Mais, ça faisait tellement plaisir à mon petit frère, il était si heureux de pouvoir m'organiser ça que je n'ai pas eu le cœur de lui dire non, il aurait était déçue. Surtout que ma mère m'avait dit que je lui avait énormément manqué et qu'il avait mal vécue cette période, par conséquent je voulait le ménager et prendre soin de lui. J'accepte donc d'aller dans son bar ou il me promis une surprise, je craignais le pire, mais je ne dit rien, je pouvais être agréablement surpris qui sait ? Quand tout à coup la lumière se tamise, j'aimais déjà moins ça, je ne suis pas a l'aise dans les endroit sombre depuis tout ça, mais il y avait quand même de la lumière alors je garde mon calme, je prend sur moi. Soudain, je vois une stripteaseuse arrivait se frottait à Noah sous le rythme d'une musique sexy, puis elle s'approche de moi et commence à se frotter à moi. Non mais je rêve là ??? C'est ça, ça surprise ? Elle était beaucoup trop près de moi, je ne supporte pas cette proximité, Je me lève brusquement, en bousculant légèrement la fille - Tu te fous de moi Noah ???? T'est vraiment un crétin !! Je regarde la jeune fille. - Et vous, rhabillez vous, profiter de la soirée, buvez un coup mais surtout rester habiller!!! Il fallait que je me calme, je partir prendre l'air dans la cours intérieur et privée de cette salle VIP, en colère, je tape mon poing dans un mur, je préférer frapper un mur que mon frère. Qu'est ce qu'il se serait passer si elle avait continuer, elle m'aurait arracher la chemise et tout le monde aurait vu l'horreur des marques que j'ai sur tout le torses et le dos.... Je ne l'aurais pas supporter. Je jette un regard vers la fenêtre et je vois mon frère très mal, ça me calma tout de suite. Je sais bien qu'il a juste voulue me faire plaisir, mais il aurait pu me demander mon avis au moins... J'irais m'excuser auprès de lui plus tard mais là j'ai besoin de me calmer, je m’assoit sur un petit banc près du murée.
Victoria A. Sorensen
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 518
∞ arrivé(e) le : 23/12/2013
∞ Grain de sable : 101


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1800-victoria-sorensen
✽ Mer 4 Juin - 15:05



 
jack&victoriayou're not a man like other

 
Je redescendais bien vite sur Terre. Mes premières intentions avaient été de faire plaisir à ces jeunes hommes, et voilà que je me retrouvais presque nue face à eux, qui étaient tout gênés. Je venais de me faire littéralement crier dessus par le grand frère de Noah, qui était ensuite partit à l'extérieur, me jetant mes habits à la figure. Je me rhabillais rapidement sans comprendre ce qu'il s'était passé, lançant des regards noirs à Noah, qui s'approchait de moi. « Vic' excuse moi, je sais pas ce qui lui a prit, je suis désolé. » Ouais, moi aussi. je ne répondais pas, me contentant d'enfiler de nouveau ma chemise. Puis je filais vers les vestiaires, pour me changer. J'avais les larmes aux yeux. Me faire jeter comme ça ne m'était encore jamais arrivé. Et ça faisait plutôt mal, même si j'étais trop fière pour l'admettre. Je soufflais un grand coup et me rhabillais en tenue "normale". Je sentais les regards sur moi, évidemment, ce n'était pas passé inaperçu. J'enfilais donc mon jean et mon pull en cachemire rose pâle, j'enfilais mes ballerines, prenais mon sac à main et sortais sans un mot, vexée et contrariée. Je sortais tout de même par la porte que ce jeune homme avait emprunté et claquais la porte. Il était là, assis sur un banc, contre le mur. J'allais crier quand je vis son poing qui saignait légèrement. « Je suis désolée. » disais-je simplement. Et je l'étais. Visiblement, le jeune homme n'était vraiment pas à l'aise, je pouvais le sentir.

Je me mordillais la lèvre et passais une main dans mes longs cheveux bruns. Un long silence s'était installé. Je décidais de m'avancer vers lui,  et lui prenais doucement la main, l'examinant. « Tu veux que j'aille chercher de quoi soigner ça ? » Je lui souriais tendrement, comme pour le rassurer. Le rassurer de je ne sais même pas quoi, mais je sentais sa gêne et son mal-être. « Je m'appelle Vicky. Enfin, Victoria. » Je m'installais à côté de lui, posant mon sac à mes pieds et croisant les bras contre mon corps pour me réchauffer. Les nuits étaient fraiches à cette époque.
©clever love.
Jack P. Harrisson
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 98
∞ arrivé(e) le : 07/05/2014
∞ Grain de sable : 84

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Jeu 5 Juin - 13:14

Je n'avais même pas remarquer que ma main saigner lorsque j'ai frapper le mur. A vrai dire, depuis la prise d'otage, je ne sentais plus tellement la douleur, j'en était devenue habitué et c'est pour ça que j'ai réussie à m’évader de ce trou, même avec plusieurs côtes casé, un bras cassé et une jambe cassé. J'étais devenue insensible à la douleurs, les médecins m'avait dit que ça reviendrais petit à petit, une fois que mon corps ne sera plus habitué à recevoir des coups. Après quelques minutes passé sur ce banc, je vois la jeune femme, sortir, habillé cette fois. Elle avait l'air un peu triste, j'ai du la blesser, mais c'est elle qui s'excuse. - Ce n'est pas de ta faute. Mon frère est juste parfois un parfait crétin... je peux pas lui en vouloir, il pensait me faire plaisir. Elle s'approche de moi, d'un air gênée, et elle prend ma main, c'est la que je remarque que je saigne, je lui sourie légèrement. Elle à une voix douce, c'est rassurant - Je ne sent rien, rassurez vous. Enchanté Victoria, moi c'est Jack. Elle avait l'air d'avoir, froid, je retire alors ma veste, puisque j'avais une chemise à manche longue pour na pas montrer mes bras. Je dépose ma veste délicatement sur ses épaules en lui souriant. - Pardonne moi, j'ai juste eu peur. Peur que tu viennes m'ouvrir ma chemise, ou me la retirer complètement ou même que quelqu'un m’incite à le faire... disons qu'il y à certain événement récent que j'ai vécue et qui m'ont rendue.... pudique dirons-nous. Je ne montre rien, ni mes bras, ni mes jambes, ni mon torse, absolument rien et à personne. Mon frère ne le sait pas, alors ne lui dit rien. Je venais de dévoiler à moitie pourquoi je mettais toujours des hauts à manche longue, même quand il fait chaud, pourquoi j'étais devenue subitement pudique et je l'avais raconter ou du moins en partit, à une parfaite inconnue. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais cette fille m'inspire la confiance et sa voix douce est apaisante, réconfortante. Je me lève et j'ouvre le robinet qui était dehors, certainement pour arroser les quelques fleurs qui arboré ce petit carré de terrasse privée, et je passe ma main sous l'eau que je frotte avec l'autre main pour faire partir le sang. Une fois ma main propre je la secoue pour la sécher et je reviens sur le banc. La blessure rester un peu ouverte, en tant normal il faudrait un ou deux point de suture, mais je vais me contenter d'un pansement que je mettrais chez moi. - Et voilà, il n'y à plus rien, tu voit ce n'était absolument rien.
Victoria A. Sorensen
I DON'T WANT WHATEVER I WANT
avatar
∞ messages : 518
∞ arrivé(e) le : 23/12/2013
∞ Grain de sable : 101


What's up kangaroo ?
∞ disponibilité
∞ links:

∞ je suis: présent(e)
Voir le profil de l'utilisateur http://peoplearekangaroos.forumactif.org/t1800-victoria-sorensen
✽ Dim 8 Juin - 14:49



 
jack&victoriayou're not a man like other

 
Le jeune homme me rassurait. Apparemment ce n'était pas ma faute. Je me sentais légèrement soulagée, mais intriguée à la fois. Il n'était pas comme les autres. Pas comme tous ceux qui me matent sans gêne, qui me payent pour que je finisse presque nue face à eux. Il n'était pas comme ça, ça se voyait, et je le sentais. Je me rendais compte que mon geste pouvait être trop intime pour un premier geste, et sa réaction me rassura encore plus. Il me souriait. Il avait un beau sourire, charmeur et sincère. Il se présentait à moi et posait sa veste sur mes épaules. Surprise, je relevais les yeux vers lui et le remerciais silencieusement. Jack. Jack Harrisson donc. Je serrais la veste autour de mes épaules, et me réchauffais petit à petit. Je fermais les yeux jusqu'à ce qu'il se mette à nouveau à parler, m'expliquant la raison de sa réaction. Je le regardais intensément. Quelque chose, en plus de sa réaction, me faisait croire qu'il avait vécu quelque chose que je pourrais jamais imaginer. Je n'étais pas peinée, mais ça me faisait mal d'imaginer qu'on ai pu lui faire quelque chose qui le fasse réagir aussi violemment. J'acquiesçais doucement et lui souriais poliment. « Pas de soucis, je comprends. Je serais muette comme tombe. » Je riais doucement en jouant avec mes doigts, il m'intriguait. Il était mystérieux, et ça m'attirait. Et en même temps, sa réaction m'avait montré une facette qui semblait à la fois fragile et violente. Il se protégeait, mais de quoi ? « Merci pour la veste. » ajoutais-je timidement. Cet homme me faisait un drôle d'effet. Je le connaissais depuis seulement quelques minutes, mais j'avais l'impression qu'on était déjà proches, peut-être même trop.

Il se levait tranquillement et se dirigeait vers le petit lavabo qui était installé dans un coin du petit jardin. Il se nettoyait la main, et je l'observais plus en détail. Il est assez grand, environ 1 mètre 80, il a des cheveux châtain clair, et il est musclé. Le genre d'homme qui doit être très protecteur. Il a les cheveux en bataille, et je le trouve très beau. Il revenait s'asseoir près de moi, je le regardais silencieusement. Il me disait que ce n'était rien, pourtant, sa blessure était encore assez profonde. Les yeux froncés, je reprenais sa main et l'examinait attentivement. Je n'y connaissais rien en médecine, mais sa blessure était assez vilaine. « Il faudrait peut-être te faire soigner... » Je caressais sa main autour de sa blessure, du bout de mon pouce, comme pour le soulager, et m'arrêtais rapidement. Je ne sais pas ce qu'il m'avait pris, ces gestes étaient beaucoup trop intimes, et ce n'était pas vraiment dans mes habitudes de me rapprocher de cette façon d'un homme. Je le regardais, gênée, et replaçais mes mains sur mes cuisses. « Excuse-moi je sais pas ce qui m'a pris. » J'avais l'habitude d'être très tactile avec les garçons, mais là, c'était autre chose. Je me sentais rougir, chose qui n'était pas arrivé depuis longtemps.
©clever love.
Jack P. Harrisson
ANGRY PEOPLE ARE NOT WISE
avatar
∞ messages : 98
∞ arrivé(e) le : 07/05/2014
∞ Grain de sable : 84

Voir le profil de l'utilisateur
✽ Lun 9 Juin - 12:21

Quand je reviens m'asseoir près d'elle, après m'être nettoyer ma main, je la rassure sur le fait que ce n'est rien, mais elle n'a pas l'air rassuré pour autant. Soudain, elle me prend la main et me la caresse de son pouce. J'étais surpris, je n'oser pas bouger, je n'avais pas était aussi proche d'une fille depuis 8 ans, cela m'intimider. En l'espace de quelques secondes j'étais redevenue l'adolescent que j'étais avant de partir à l'armée, cela faisait du bien, c'était apaisant. J'en revenait pas, comme une fille qui fait du striptease et donc qui est logiquement vulgaire, peut être aussi calme et aussi douce qu'elle. Cette fille est apaisante et à la minute ou son pouce à toucher ma main, je me sentais zen et je ne pensais plus à toutes ses horreurs vécue. Puis, gênée, elle s'arrête et s'excuse, je lui sourie. - Non, ne t'excuse surtout pas, c'était... c'était très agréable. Mais rassure toi, je vais laisser cette blessure comme ça, elle se refermera seule, je ne sent rien, j'ai tellement eu de blessures de ce genre, ça prend du temps mais ça se referme tout seul. Je plonge mon regard dans ses grand yeux vert émeraude, des yeux magnifiques et je reste silencieux quelques instant. Mais, à nouveau, me sentant en confiance et en alchimie avec cette fille, sans m'en rendre vraiment compte je me livre à elle, mais en restant toujours aussi vague, pour me protéger moi même. - Ces événements récent dont je t'ai parler, ont eu pour seul avantage que désormais je ne ressent plus la douleurs, mon corps ne réagis plus, donc cette petite blessure, je ne la sent absolument pas et si tu m'avait pas dit que je saignais, je ne suis même pas sure que je m'en serais rendue compte. Derrière nous, dans la salle, la fête battais son pleins, des mecs était debout torse nu à danser sur une table et à chanter comme des casseroles, même mon propre frère est dans cet état. - On serait mieux, loin d'ici tu ne trouve pas ? Si tu veux on peux marcher un peu en ville pour parler. Je me sentait bien avec cette fille et je n'avais pas envie qu'on se disent au revoir tout de suite, mais je n'avais pas non plus envie de rester là.
Contenu sponsorisé



 Sujets similaires

-
» Victoria :)
» En réponse à Jack, au sujet des tutoriels...
» Ces acteurs au physique hors du commun mais quels sacrés acteurs !
» 2445 LMT, pas d'info traffic [résolu]
» ANNIVERSAIRE: VICTORIA la reine de l'été
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet

 Jack&Victoria | you're not a man like other.